[AU] Partie du 21 octobre 2020 - Partie N°15

Campagne dans les Terres du Milieu

[AU] Partie du 21 octobre 2020 - Partie N°15

Messagepar Rico the Hobbit » Mar 27 Oct 2020 13:14

Le 4 de Lothron
Lorsque l'aubergiste, Sanjin, vient apporter le vin et commence à raconter une histoire. Les personnages constatent qu'il a une prononciation trahissant des origines éloignées d'ici :
-"Ah bah, vous savez quoi ! L'autre jour, il y a un type qui est passé, il passé la nuit ici, un homme très discret, un gars gentil, poli et tout mais on aurait dit qu'il avait le diable aux trousses, il sursautait au moindre bruit, il ne quittait pas la porte des yeux. Il est reparti le lendemain matin avec ses deux canassons. Larn était en train d'abattre un arbre le long de la route et qu'il l'a vu s'arrêter un peu plus loin dans le bois. Je crois bien qu'il était en train de vérifier le harnachement de ses fontes. Il y en a une qui s'est détachée, elle est tombée. Alors Larn, une vraie commère celui-là, il a proposé de lui donner un coup de main parce que ça avait l'air drôlement lourd mais le type lui a dit de s'occuper de ses affaires et qu'il n'avait pas besoin de lui. Et n'empêche qu'après, hé bien, Larn, il a mangé son repas, là où la sacoche avait été trouvée... Vous ne savez pas quoi ce qu'il a trouvé par terre ? Une toute petite pierre, pas grand-chose, hé bien, Larn, il pense que c'est quelque chose de précieux..."

-Fànaviryan prend alors la parole : "Et il est où Larn en ce moment ?"
-"ça fait bien deux jours que l'on ne l'a pas vu..." indique Sanjin
-"Il doit être en train de couper des arbres."
-"Ce n'est pas dans ses habitudes"
-"Ah bon ?"
-"Ben oui, on se demande bien où est-ce qu'il est allé ?"
-"Et le voyageur, il est allé dans quel sens ?"
-"Parce que vous, vous allez dans quel sens ?"
-"Nous allons vers le grand pont du Brandevin."
-"Le voyageur allait dans l'autre sens, il s'enfonçait dans la Comté."
-"Il y a deux jours et il était seul ?" questionne Selenia
-"Oui, vous savez, on en croise souvent des cavaliers solitaires."
-"Et depuis, nous sommes les premiers voyageurs à passer par ici et à raconter cette histoire ?" demande Fànaviryan.
-"Et bien, oui, en même temps, vous m'êtes plutôt sympathique. On a toujours du passage ici. On a des habitués qui viennent manger ici."
-"Je vous demandais, vraiment, en tant que voyageurs. On est les premiers à solliciter le logis et le couvert depuis le passage de cet étranger un petit peu stressé ?"
-"Non, nous avons eu quelques clients depuis. J'en ai quelques uns à venir hier et qui sont reparti depuis ainsi que des immigrés Hobbits. La plupart de ceux qui immigrent ici, sont pauvres. Moi, je ne peux pas tous les accueillir, il faut bien que je fasse tourner mon établissement. Et vous, vous allez où ?"
-"Nous allons au pont du Brandevin."
-"Et si ce n'est pas indiscret, vous allez y faire quoi ?"
-Daëgon prend alors la parole et explique qu'ils sont la Compagnie de l'Aurore Ecarlate, basés à Bree et qu'ils ont actuellement une mission vers le Brandevin.
-Fànaviryan ajoute : "Nous pourrions aider en tant que Compagnie le voyageur pressé, s'il avait les finances pour se faire escorter."
-Daëgon ajoute : "Si des voyageurs ont besoin de protection, vous pouvez les orienter vers nous à Bree, on pourra s'occuper d'eux."
-"C'est toujours bon à savoir" indique Sanjin, "je vais vous souhaiter une bonne soirée."

L'aubergiste quitte la table et retourne s'occuper des autres clients. Avant d'aller se coucher, Selenia va se ressourcer au bord de la rivière. Elle médite pendant quelques minutes, son esprit est traversé par des paysages, des couleurs vertes et une certaine quiétude.

Le 5 de Lothron
Le matin, les compagnons se réveillent en forme sauf Tirash qui a mal dormi et se réveille un peu ballonné. Vers 8 heures, la compagnie reprend la route sous le soleil matinal. Les nuages se sont dissipés pendant la nuit. La matinée se déroule sans incidents. Fànaviryan laisse Tirash monté sur le cheval sur une partie du trajet pour avoir un peu de repos. Après une pause vers midi pour le repas, la Compagnie traverse le village de Beaurivage et aperçoivent le village de Bourg d'eau de l'autre côté où ils s'étaient arrêtés à l'allée avec Golasgil. L'après-midi se passe bien sur la Grande Route de l'Est. Le soleil chauffe relativement bien malgré la présence de quelques nuages qui se dissipent en fin de journée. En fin d'après-midi, la Compagnie estime nécessaire de s'arrêter, le trajet jusqu'au pont serait trop loin. Selenia repère un bosquet non loin de la route qui va offrir un abri. Fànaviryan a ramassé au cours de la journée des herbes sèches et du petit bois pour démarrer un bon feu dans la soirée. Tirash profite de cette fin de journée pour observer les bonnes pratiques de ses camarades dans l'installation du campement dans un environnement sauvage.

Avant d'aller se coucher, Selenia va méditer avec des visions, de nouveaux, apaisées avec l'image de femme qui revient à plusieurs reprises qui l'intrigue. La soirée se déroule calmement, le bosquet offre un abri naturel permettant de facilement monter un campement.

Dans la nuit, vers minuit, Tirash qui est de garde entend des bruits de galops venant de l'est et se dirigeant vers l'ouest sur la Grande Route. Tirash vient alors éteindre les dernières braises de leur feu de camp afin d'éviter d'être aperçu trop facilement. La pleine lune permet de repérer les silhouettes, au nombre de quatre, quatre hommes qui continuent leur chemin à vive allure. En passant à leur hauteur, l'un d'eux des cavaliers s'est rapproché d'un autre et a pointé du doigt le bosquet tout en maintenant une allure rapide. Tirash, inquiet, va réveiller Fànaviryan qui devait prendre son tour de garde par la suite et lui dit :
-"Je viens de voir passer quatre cavaliers et l'un d'eux a pointé du doigt le bosquet où nous nous trouvons mais ils ont continué leur allure. Je préférais te réveiller pour être plus serein. J'ai essayé d'éteindre les dernières braises mais je crains de ne pas avoir été assez rapide."
-"Tu peux aller te coucher, je vais prendre le tour de garde."
-"Je ne vais pas te froisser mais je crois que je vais rester un peu éveillé. Je ne vais pas réussir à dormir sereinement sinon. On peut rester éveiller pendant quelques instants."
-"Oui, oui, parce que ce genre de lascars, ils pourraient venir voir de plus près..."
-"En même temps, ils avaient l'air pressé. Ils ont donc d'autres choses à faire."
-"On peut rester éveiller tous les deux pendant un moment. À ce propos, je voulais te poser une question."
-Tirash sort alors son tabac et commence à se préparer une pipe. Il constate, d'ailleurs, que sa réserve de tabac commence à bien diminuer.
-Fànaviryan lui demande alors : "J'y goûterais bien parce que je ne m'y connais pas trop dans cet usage. Ce n'est pas pratiqué chez les elfes."
-Tirash allume alors sa pipe et après quelques bouffées, la passe à l'elfe qui tousse aux premières bouffées. Puis les deux fumeurs prêtent l'oreille pour vérifier le bruit des galops. Tirash arrive à entendre le son des sabots sur le pavé à une grande distance.
-Fànaviryan demande alors : "Tirash, avant que tu te couches, est-ce que tu peux me montrer ta dague ? Je suis impressionnée de ce travail."

Tirash sort alors le poignard et le tend à l'elfe qui regarde la lame et semble relativement indifférente au travail réalisé sur la lame ce qui déçoit l'homme du sud. Toutefois, Fànaviryan semble s'intéresser un peu plus au pommeau et constate que le travail d'orfèvrerie est ancien, fabriqué par des humains avec un certain talent. Par contre, elle n'arrive pas à savoir l'origine de la fabrication.

Tirash intervient et indique :
-"J'ai trouvé ce poignard dans le corps de ma mère."
-"Si je comprends bien, tu portes sur toi, l'arme de l'assassin de ta chair."
-"C'est bien cela... Je n'ai pas pu chercher à comprendre ce qui s'était passé parce que la vie m'a fait prendre une autre direction mais peut-être qu'un jour je retournerais là-bas et peut-être que je retrouverais la lame jumelle qui elle, était plantée dans le dos de mon père et que j'ai caché dans la ville d'Umbar où je vivais à l'époque."
-"Je ne te savais pas orphelin de si violente façon mais sache que par l'union que l'on a sacré de l'Aurore Ecarlate, je te suivrais pour trouver le responsable même si cela doit nous prendre des années."
-"Cela fait déjà longtemps que je crois qu'une année de plus ou une année de moins ne changerait pas grand-chose. Donc je vais prendre le temps de récupérer un peu, de retrouver une vie normale, enfin, à peu près normale, avant de penser au passé."
-"Oui, tu as raison, ancrons-nous dans le présent" répond Fànaviryan en posant sa main gentiment sur la cuisse de Tirash qui se méfie gentiment du geste de l'elfe. Puis l'homme du sud se lève et dit :
-"Bonne nuit. Tu sais, je me sens bien parmi vous..."
-"Tu sais nous formons une drôle d'équipe et si j'ai quitté un peu mon monde elfique parce qu'il y avait un peu trop de codes, toujours ces messieurs en avant, alors que l'on réussit main dans la main à se résoudre et à se soutenir. C'est pour cela que j'aime bien cette idée de communauté."
-"ça me fait chaud au cœur en tout cas."
-"Je suis un peu désolée d'avoir été personnelle avec Alinna, tu sais Tirash. J'aurais bien voulu que tu nous ramènes une petite cruche de vin en fin de soirée."
-"Ecoute, il va falloir que je renoue avec ma sexualité avant de tenter des expériences comme celles-ci."
-"On n'aurait pas été brusques, ne t'inquiète pas. Tu sais, Golasgil, il s'est contenté de regarder et s'est endormi en deux secondes, il a loupé le meilleur."
-"J'ai peut-être loupé le meilleur aussi mais je crois que j'ai pris la bonne décision."
-"Quand on m'avait compté avec Daëgon vos retrouvailles, effectivement, vous avez fait fort les gars."
-"Il y avait des choix à faire."
-"Je vais te laisser sombrer dans le sommeil et penser à Alinna."
-"Je crois que je vais te laisser y songer toi. À demain matin !"
-"Il n'y a aucune réserve de ma part. Ne t'inquiète pas. À demain matin" répond Fànaviryan.

Le 6 de Lothron
Au matin, les compagnons se réveillent du mauvais pied mis à part Daëgon. Tirash et Fànaviryan évoquent leur discussion de la vieille et les mauvais souvenirs suite au décès des parents de l'homme du sud puis Fànaviryan explique qu'ils ont été attentifs au passage de quatre cavaliers en pleine nuit qui s'enfonçait dans la Comté. Tirash ajoute le fait que les cavaliers ont repéré le campement mais ont continué leur route sans s'arrêter.

Après le rangement des affaires, la troupe se met en route vers 6 heures du matin. Les premières heures de marche se passent bien avec un soleil bien présent dans le ciel de la Comté. Vers 8 heures et demi, les compagnons croisent une route qui se dirige vers le sud avec une bonne indiquant la direction de Souche. Une pancarte indique qu'il s'agit de la Route du Maresque. La Compagnie décide de continuer la route de l'est en direction du Pont des Arbalètes qu'ils rejoignent en deux heures.

En arrivant au petit village d'Arbalète vers 10 heures 30, la troupe remarque sur le pont Equila Plume qui surveille l'entrée ouest du pont. Il fait un large sourire en voyant la Compagnie arrivée et porte son regard sur l'elfe en gardant son sourire aux lèvres. Puis il fait un grand salut de la main. Pendant ce temps, une famille de Hobbits est en train de traverser le pont, portant des grands sacs, les habits usés et la mine sale. Puis lorsque la Compagnie s'approche, Equila prend la parole :
-"Bien le bonjour, Messieurs, Dame !"
-Les quatre compagnons lui rendent le bonjour dont Fànaviryan qui ajoute : "Bonjour Equila."
-"Oh, vous vous souvenez de moi !!" répond Equila.
-"Bien sûr, nous avons passé une bonne soirée à chasser le sanglier" indique Fànaviryan.
-"Oui, oui" répond Equila en montrant son arbalète, "vous vous souvenez !!"
-"Ah, tout a fait !"
-"Vous repartez de notre beau pays ?"
-"Pas tout à fait encore, Equila, en fait, vous savez que nous sommes en lien avec Maître Golasgil."
-"Oui, bien sûr."
-"Il nous a missionné sur les environ et pourriez-vous faire garder notre monture."
-"Garder votre monture ?"
-"Bien sûr, on pourrait défrayer la personne qui le garderait à juste mesure." indique Fànaviryan.

Equila réagit avec un large sourire. Il tourne la tête en direction de l'autre rive du pont là où se trouve le sergent Isildor. Fànaviryan reprend alors la parole :
-"Nous ne sommes pas obligés d'en informer Isildor. ça reste, un petit peu entre nous."
-"Et du coup, vous voulez que je le garde combien de temps votre cheval ?"
-"Trois ou quatre jours au grand maximum."
-"Ouais, hum, hum, ça devrait le faire. Et du coup ?"
-"Je pensais à 10 sous de cuivre pour vous affirmer notre sérieux et 10 pièces de cuivre à notre retour." conclut Fànaviryan.

Le garde crache dans sa main et la tend en direction de l'elfe. À ce moment, Tirash demande alors à Equila :
-"Vous connaissez un peu le peuple des rivières ? Est-ce que vous pensez qu'ils pourraient nous amener sur une embarcation vers le sud, vers Bourg-Maresque ? en sachant que nous devons rencontrer l'un d'entre eux là-bas."
-"Ah oui !! Ouh là là... Quelle drôle d'idée..."
-"Pourquoi ?"
-"Ah bah, ils sont un peu spécial."
-"Ah oui ?"
-"Bah, ils n'ont pas de maisons, ils sont tout le temps sur l'eau, ils nous causent pas beaucoup, ils sont bizarres quoi, ils sont spécial !!"
-"D'accord, ils ne sont pas de chez nous quoi..."
-"C'est sûr... Enfin, si, ils sont tout le temps là" indique Equila en montrant du doigt le campement au nord-est du pont des arbalètes."
-"Vous savez si Isildor pourrait nous renseigner un peu plus ?"
-"C'est-à-dire ?"
-"Est-ce qu'il connaît un peu plus les hommes des rivières que vous ? Où leurs habitudes ? C'est lui le chef, alors, le chef, il connaît parfois un peu plus de choses."
-"Pouah, Isildor, il connaît des choses... Bah, vous pouvez aller lui poser la question, ça lui fera plaisir. Après, ils ne sont pas méchants mais certains soirs, ça fait du bruit là-bas."
-"Du bruit, quel genre de bruits ?" demande Daëgon.
-"Bah, pff, ça fait du bruit quoi..."
-"Du bruit ? Ils parlent ? ils tapent sur des tambours ?"
-"Ouais, ouais, ça, oui, oui, enfin des trucs, enfin, ce n'est pas la même musique que nous. C'est plus bruyant que chez nous. Nous, au moins, on sait jouer de la musique comme il faut mais pas eux. En tout cas, moi, je n'aime pas. Souvent, ils restent tard, ils font des feux. On ne va pas trop par là-bas. Vous savez, nous, ce que l'on fait, c'est que l'on garde le pont. C'est tout."
-"Et, à priori" dit Fànaviryan, en sortant ses 10 sous de cuivre, lui prend la main tout en se rapprochant de lui, se penche et lui verse les 10 sous dans la main puis lui referme la main en lui disant : "Et ceci est pour toi en gage de ta bonne garde" puis ajoute en Sindarin "tu es bien gentil mon ami" puis l'elfe lui souffle dans la main.
-En indiquant un chemin, Equila dit à Fànaviryan : "allez mettre votre cheval là-bas. Je m'en occuperais tout à l'heure." Après avoir regardé un cadran solaire, il indique "j'ai encore un peu de temps avant de pouvoir aller me reposer."
-"Fais ce que tu dois Equila, et occupe-toi bien de notre équidé."

Aux mots de l'Elfe, Equila lui fait un clin d'œil complice et reprend ses rondes. Peu de temps après, Isildor vient rejoindre la Compagnie et baisse la tête en guise de salutation la mine des mauvais jours. Chacun le salue à son tour puis le sergent repart en direction de la tour de garde de l'ouest. Puis l'elfe donne un coup de coude à Tirash et lui dit à voix basse :
-"On n'est pas en train d'oublier de leur demander s'ils n'ont pas vu quatre cavaliers passer cette nuit. Nous n'étions pas si loin que ça."
-"Oui, si tu veux" lui répond Tirash

Après quelques secondes de silence, Daëgon interpelle Isildor :
-"Hep, vous n'auriez pas vu quatre cavaliers la nuit dernière passer par ici."
-Isildor se retourne et fronce alors les sourcils et dit : "ouais" puis revient vers le groupe et demande : "vous avez pu les identifier."
-"Personnellement, je ne les ai pas vu."
-"C'est moi qui les ai vu mais il faisait nuit, ils sont passés à 100 mètres de nous, avec le clair de lune, je n'ai pas pu voir leurs visages" indique Tirash.
-"Argh ! C'est bien dommage, ça... En effet, il y a quatre cavaliers qui sont passés cette nuit. Le garde en faction cette nuit n'a pas eu le temps de descendre de la tour qu'ils étaient déjà passés. Vous n'avez rien remarqué de spécial ?"
-"Ils ont tendu le doigt vers nous à un moment mais ils ont continué à galoper. Ils avaient l'air pressé. On sentait bien que ce n'était pas une promenade. Vous ne savez pas qui c'est ?"
-"Non, on aurait bien voulu le savoir. C'est tout ce que vous savez ?"
-"Là, comme ça, je dirais que oui. S'il y a quelque chose qui nous revient, on vous redit."
-"Ah bah, oui, c'est gentil, ça !"
-"Tiens, dites, tant que vous êtes là. On souhaitait se rendre à Bourg-Maresque en descendant par le fleuve, ça vous semble possible avec les gens là-bas ?"
-"Avec eux, là-bas ?" demande Isildor en réalisant une moue désapprobatrice, "vous êtes sûrs ? En général, on ne va pas trop vers eux. Enfin, je ne les connais pas. Ils ne sont peut-être pas si méchants que ça mais bon, ils ne viennent pas nous voir. En même temps, eux, ils traversent le fleuve, ils font un peu ce qu'ils veulent. Un coup, ils sont là, un coup, ils ne sont pas là, un coup, ils sont plus bas ou plus haut."
-"Ils traversent la rivière en dehors du pont ?" demande Selenia.
-"Non, en effet, ils sont tout le temps sur l'eau. Ils ne font pas de mal mais des fois, on va des lumières un peu partout et puis il y a du trafic sur l'eau. Ils ont des marchandises sur leurs petits canots. Si vous savez des choses sur eux, je suis intéressé pour avoir des informations. Et vous allez vraiment aller les voir ?"
-"Sauf si vous nous dites qu'il ne faut absolument pas y aller" indique Tirash. "Vous savez, on est venu vous voir, on ne vous connaissait pas, on ne connaissait pas les Hobbits et je ne regrette pas."
-"C'est gentil de dire ça" répond Isildor avec un sourire qui commence à se dessiner sur son visage. "Et du coup, ça s'est bien passé chez Monsieur Golasgil ?"
-"Très bien" répond Selenia.
-"On a bien mangé" répond Tirash "de la bonne chair" qui donne alors un coup de coude discrètement à Fànaviryan.
-"Les cuisinières sont excellentes" indique Selenia.
-"Il y en a même une qui est très bonne" précise Tirash.
-"Il revient dans le coin prochainement Monsieur Golasgil ?" demande Isildor
-"Il doit aller plus loin vers l'ouest" indique Fànaviryan.
-"Ah d'accord."
-"Les affaires, vous connaissez."
-"Oh oui ! Ben oui, heureusement qu'il est là, hé, hé, hé..."
-"Hé, hé, hé. Il est un solide rempart pour la Comté."
-"Oui, oh bah, oui, oui, hé, hé... et qu'est-ce que vous allez faire avec les hommes des rivières ?"
-"On est désolé, on est sous contrat."
-"Qu'est-ce que vous voulez dire par là ?"
-"Vous savez nous avons rencontrer chez Golasgil, le magistrat."
-"Ah !" réagit Isildor en perdant son sourire à l'évocation du magistrat.
-"On essaye juste que tout le monde essaye de s'entendre au mieux."
-"Le magistrat se porte bien ?"
-"Oui, oui des changements se préparent et devraient être bien pour la Comté, pour nous tous."
-"Ah bah, ça, c'est une bonne nouvelle ! Avec tous ces réfugiés qui arrivent en Comté, on aime les bonnes nouvelles" indique Isildor.
-Daëgon et Selenia demandent alors : "Et ils viennent d'où ces réfugiés ?"
-"Du centre du Cardolan. Je ne sais pas si vous connaissez Metraith, il y a environ six mois, une cité, Andrath a été détruite par les forces du Roi-Sorcier. La plupart des habitants se sont réfugiés à Metraith."
-"Et vous êtes contents de les accueillir ?" demande Tirash.
-"Bah, bien sûr !!" réagit aussitôt Isildor, "c'est notre terre ici. Donc, il faut bien qu'ils viennent tous ici. À Bree, ils ont tendance à s'y installer mais les réfugiés du Cardolan viennent ici. Tous ne passent par ici, un grand nombre passe par le gué de Sarn. Nous en avons eu pas mal à venir de Tharbad."
-"Et ils viennent d'où les Hobbits ?" demande Daëgon.
-"De ce que j'en sais, nos ancêtres ont traversé les Monts Brumeux pour venir en Comté. Il y en a encore quelques uns de l'autre côté des Monts Brumeux. Après, avec la menace du Roi-Sorcier, nous nous sommes déplacés vers l'ouest en direction de la Comté. Auparavant, nous étions bien installés en Eriador et au fur et à mesure, nous sommes venus nous réfugier ici. Après j'en connais pas plus de ce qui s'est passé auparavant. Je dois vous laisser, je dois aller faire mon rapport suite aux évènements qui se sont déroulés cette nuit. On ne sait jamais si le Shirrife de l'est souhaite le consulter. Ce document nous permet avec le Shirrife de comparer nos informations et de les recouper, de comprendre certaines choses."
-"Eviter que ce qui se passe au pont reste au pont. Et ce fameux Shirrife de l'est, vous pouvez peut-être nous éclairer ? Je n'ai pas noté son nom" demande Fànaviryan.
-"Oui, c'est le Shirrife Kervin Touque mais, là en ce moment, il n'est pas là. Je ne sais pas où il est. Je ne sais jamais trop quand est-ce qu'il passe le Shirrife. Après, ça va être officialisé cet été. Il y en aura un par quartier qui seront officiellement Shirrifes."
-"Ah comme je disais qu'il va y avoir du changement !"
-"Oui, oui, on est bien au courant. Il va y avoir une grande fête le 1er mitan. Voilà, je crois vous avoir tout dit. C'était tout ce dont vous aviez besoin, Madame."
-"Ah, c'est plus qu'il n'en faut. Merci encore de veiller à la sécurité de ce pont" finit par dire Fànaviryan

Isildor quitte alors le groupe et va rejoindre la tour ouest du pont. Les quatre compagnons s'éloignent du pont, quittent la route principale et se dirigent vers un chemin qui longe le Brandevin pour rejoindre le campement des hommes des rivières. À quelques mètres de l'entée du campement, deux hommes viennent alors à la rencontre des quatre voyageurs.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 21 octobre 2020 - Partie N°15

Messagepar Rico the Hobbit » Mar 27 Oct 2020 14:57

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 21 octobre 2020 - Partie N°15

Messagepar Rico the Hobbit » Mar 27 Oct 2020 15:01

Les PNJ :
Image
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Terres du Milieu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron