[AU] Partie du 5 octobre 2020 - Partie N°14

Campagne dans les Terres du Milieu

[AU] Partie du 5 octobre 2020 - Partie N°14

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 5 Oct 2020 19:23

"On ne va pas en faire un fromage"

Avant de se lancer à la poursuite du sanglier, Tirash a un regard vers Selenia puis rejoint les deux autres dans la course au sanglier. Daëgon prend rapidement la tête de la course et, au détour d'un fourré, voit le sanglier tourner et essayer de s'enfuir. Il s'arrête, prend une flèche, encoche et tire un violent trait qui vient percuter l'animal sur le flanc. La flèche s'enfonce et atteint le cœur. L'animal s'écroule au sol agonisant. Tirash et Fànaviryan viennent rejoindre leur compagnon. Pendant que Fànaviryan part chercher une branche pour transporter l'animal, Daëgon commencent par enlever les points de flèches fichés dans l'animal pendant que Tirash prend une corde pour attacher l'animal à un arbre afin de l'éviscérer. Daëgon vient aider son camarade qui a sorti une très belle lame, un vieux poignard exotique. Le Dùnedain interroge Tirash sur l'origine de l'arme qui répond :
-"Elle est liée au destin de ma famille."
-"C'est un héritage, quelque part"
-"Oui, je l'ai trouvé le jour de la mort de mes parents sur l'un d'entre eux."
-"Est-ce que tu veux bien me prêter ta lame ?"
- Après un petit temps de réflexion, il tend sa lame.

Daëgon prend alors l'arme et commence à dépecer l'animal, ouvrant le corps de l'animal pour y retirer les boyaux. Tirash lui donne un coup de main. Au départ, hésitant, l'homme du sud prend de l'assurance et ils finissent tous les deux à bien nettoyer l'animal.

Pendant ce temps, sur la route, une fois le cheval calmé, Selenia revient avec l'animal sur la route puis attend quelques instants avant d'appeler ses camarades :
-"Vous êtes où ?"
- "Bah, on est là !" répond Tirash
- "Vous l'avez arrêté ?"
- "Ouais"
- "Et vous êtes tombé sur les chasseurs ou pas ?"
- "Non"
- "Bon, ben du coup, on repart."
- "Là, pour l'instant, on va avoir besoin d'un coup de main, quand même."

Selenia prend alors le cheval et quitte la route pour rejoindre ses camarades et découvre alors l'animal en train d'être éviscérer et prend alors la parole : - "Vous êtes en train de dépecer l'animal. Mais on va avoir trop de bouffe avec tout ça"
- "On s'en fout" lui répond Daëgon puis reprend "oui, en effet, il faudrait une technique de conservation"
- Tirash propose "on peut amener l'animal et ce soir la vendre à l'aubergiste"
- "par exemple" lui répond Daëgon
- "Il ne faut pas que l'on perde trop de temps. On peut couper de gros morceaux et des petits morceaux pour nous éventuellement. On ne la prépare peut-être pas, on l'enveloppe dans la peau et on l'amène là-bas."
- "Ou les chasseurs vont nous tomber dessus." indique Selenia
- "Et alors" répond Daëgon, "il nous a attaqué".

Lorsque Fànaviryan revient avec son bâton, les trois autres l'arrêtent en entendant des bruits de galops qui se rapprochent. Daëgon estiment qu'ils viennent de deux endroits et qu'ils sont au total quatre. Ils continuent leurs préparatifs, détachent le sanglier de l'arbre et commencent à sortir des cordes pour attacher le reste de l'animal à la branche préparée par l'Elfe. Ils arrivent parmi les buissons à repérer les hommes qui sont sur la route. Ils semblent en observation, à cheval, avec un pieu de chasse à la main. Ils portent sur leurs chevaux un blason qui indique l'appartenance à un clan mais aucun des compagnons n'arrive à reconnaître l'origine même si Daëgon l'a déjà observé dans le passé. L'un des cavaliers demande à Daëgon, Selenia et Tirash qui cache aussitôt son poignard :
-"Est-ce que vous auriez vu un sanglier ?"
- "Ah bah oui, on l'a occis même..." répond Daëgon
- "Il nous ait tombé dessus, on n'a pas eu le choix" précise Selenia
- "Et il nous a chargé !" reprend Daëgon
- "Très bien, nous allons le récupérer" répond le chasseur, "nous sommes sur nos terres ici"
- "Oui mais il nous a chargé sur la route" indique l'Elfe, "regarder les traces de sang..."
- "Nous méritons une bonne réparation pour ce combat inopiné" ajoute Daëgon
- "Comment ça une réparation ?" répond le chasseur.
- "Le sanglier nous a chargé, nos vies ont été menacées, nous nous sommes défendus. Donc nous méritons bien de nous nourrir un peu sur la bête. On vous en laisse une partie, il n'y a pas de soucis mais nous en prenons une partie pour nous aussi. Cela paiera le désagrément."
- "Ce sanglier est sur nos terres, je vous le rappelle. Donc, il nous appartient"
- "Oui et donc vous devez aussi assurer la sécurité sur vos terres, n'est-ce pas ?"
- "Oui"
- "Oui, envoyez un sanglier chargé sur des voyageurs ce n'est pas ce que j'appelle assurer la sécurité sur les terres."
- "L'un d'entre vous est-il blessé ?"
- "Hé bien, si nous n'avions pas été aussi vaillants, on l'aurait été" finit par dire Daëgon pendant que les quatre chasseurs prennent bien en main leur pieu.
- "Rapportez-nous déjà la bête" demande le chasseur.

Fànaviryan part alors chercher la bête pendant que Selenia demande aux chasseurs :
-"Mais comment pensez-vous transporter la bête ?"
- "Ce n'est pas votre problème." indique l'un des chasseurs pendant que Daëgon regarde Selenia d'un air mécontent. Puis en se tournant vers Daëgon :"Vous disiez Monsieur"
- "Mais qu'est-ce qui me prouve que vous êtes bien sur vos terres ?" répond Daëgon
- "Hé... mais vous êtes sur les terres des Tarma, mon jeune homme"
- "On n'est pas dans la Comté ?" interroge Tirash ce qui fait rire les chasseurs.
- "Alors, déjà, je ne suis pas un jeune homme... mais, bref... et alors ? je pourrais très bien faire partie de la maison Tarma également. Qu'est-ce qui me prouve que vous, vous l'êtes plus que moi ?" indique Daëgon
- Le chasseur montre alors le blason qu'il porte sur son cheval en indiquant "et ça, vous ne le reconnaissez pas ?"
- "Et alors, vous avez pu voler le cheval ! Vous êtes peut-être un bandit"
- "Hé bien, nous verrons cela quand le seigneur va arriver"
- "Allons-y"
- "Mais en attendant, vous pouvez rapporter la bête ici."
- "Non, tant que le seigneur n'est pas là, je ne crois pas à vos paroles."

Le chasseur sert son pieu entre ses mains aux paroles du Dùnedain qui, de son côté prend son arc en main. La tension monte d'un cran. Tirash prend alors la parole : -"On peut toujours partager le sanglier et, dans ce cas, ça sera plus simple pour tout le monde plutôt que de faire déplacer le seigneur"
- "Mais il a l'air d'être là puisque Monsieur voyage avec lui, apparemment" indique Daëgon
- "Il ne doit pas être très loin. Faites sonner le cor !"

L'un des hommes prend alors son instrument et sonne, un son entendu un plus tôt dans la matinée. Pendant ce temps, les deux hommes à cheval descendent de cheval, leur pieu à la main et s'approchent doucement. Tirash tente alors une approche en faisant un pas en avant et demande - "Nous n'avons pas eu le temps de se présenter. Je m'appelle Tirash. Messieurs, convenez qu'on a bien travaillé. Fànaviryan a failli y laisser ses jambes"
- "Qui ça ?"
- "La grande dame, là-bas"

Lorsque les deux chasseurs s'approchent un peu trop près, Daëgon prend une flèche et commence à pointer les deux hommes en leur indiquant :
-"Non, n'avancez plus !!"
Les deux chasseurs s'arrêtent en criant "oh ! oh ! On se calme là..."
- "N'avancez pas !"

Les deux chasseurs s'arrêtent et font un pas de recul puis Tirash prend la parole :
- "On ne va pas se battre pour un demi-sanglier"
- "Excusez notre méfiance" intervient Selenia "c'est que le sieur Tamir Cerfblanc nous a parlé de braconnages"
- "Ouais" répond le chasseur le plus près de la Dunéenne "les demi-portions, il ne faut pas qu'elles viennent ici chasser et plus haut aussi, on en a marre !! Alors, on fait pareil."
- "Vous savez que ça ne va pas améliorer les choses." indique Tirash
- "Mais vous êtes de quel côté ?" en regardant Tirash bien dans les yeux
- "Pas de côté"
- "Et tu viens d'où, toi ?"
- "Moi, je viens du sud. Et toi, tu es d'ici ?"
- "Ouais, moi, je suis d'ici, ouais et mes ancêtres étaient d'ici aussi, Ok"
- "Moi, je viens de l'Arthedain, calme-toi un peu" répond Daëgon
- "Ouais, tu es de chez nous, toi" demande l'un des chasseurs à Daëgon
- "Oui, exactement et c'est pour ça que je trouve que vos manières ne sont pas terribles" répond Daëgon
- "Comment ça nos manières ne sont pas terribles ?"
- "Vous avez vu comment vous nous avez accueilli... franchement, on s'est fait attaquer par un sanglier. On l'a tué, on a bien le droit à une portion du sanglier, c'est normal. N'importe qui ferait ça."

Pendant ce temps, l'Elfe décroche l'animal et le sangle à la branche pour le transporter puis avec l'aide du cheval, rapproche le sanglier au pas pour pouvoir mesurer les relations qui se nouent avec les chasseurs.

Après un temps de silence où chacun s'observe, des bruits de sabots se font entendre et un homme avec une tenue de chasse relativement luxueuse sur un beau destrier arrive à la hauteur du groupe. Daëgon remarque aussitôt qu'il s'agit d'Eradan Tarma, le fils cadet de la famille Tarma, un chevalier de l'Arthedain qui dirige l'armée de la famille Tarma, l'une des plus puissantes et influentes du pays. Lors d'une de ses expéditions dans le nord de l'Arthedain lors d'un conflit avec l'armée du Roi-Sorcier, Daëgon a croisé Eradan Tarma dirigeant ses troupes. Il a une bonne réputation en particulier auprès de la cour de l'Arthedain à Fornost Erain. Il vient à proximité du groupe, regarde ses hommes, regarde les quatre compagnons puis il demande :
- "Il se passe quoi ici ?"
- Daëgon le salue et lui explique la situation en indiquant qu'ils ont été agressé par un sanglier et qu'ils l'ont tué et, qu'ensuite, ses hommes voulaient absolument reprendre la bête alors que la compagnie souhaitait partager.
- "D'accord et vous faites quoi ici ?"
- "Nous voyageons, nous sommes partis pour voir les hommes des rivières."
- "Les hommes des rivières..."
- "Nous sommes missionnés par Golasgil pour aller voir les hommes des rivières et leur apporter un contrat. Nous sommes juste des voyageurs et nous avons été agressés par ce sanglier. Alors nous l'avons effectivement tué mais ce n'était pas notre but à l'origine" explique Daëgon
- "Le Sieur Cerfblanc nous a évoqué le braconnage qu'il peut y avoir dans la région" précise Selenia
- Le chevalier fronce les sourcils aux propos de Selenia et répond : "Oui, en effet, nous avons quelques soucis avec ces gens-là."
- "Nous avons senti vos hommes tendus" répond Daëgon "et nous ne comprenons pas qu'ils puissent nous confondre avec des Hobbits, quand même..."
- "Oui, en effet, excusez-nous, c'est tendu en ce moment" indique Eradan en demandant à ses hommes de s'éloigner de quelques pas qui s'exécutent et regagnent leurs chevaux. "Et cette bête ?"

Fànaviryan s'avance alors avec son cheval et l'animal accroché à l'arrière. Le chevalier fait alors un signe de tête pour saluer l'arrivée de l'Elfe et observe avec attention l'arrivée du sanglier mais semble aussi observer le corps de la femme elfe. Il descend de cheval et discute, les bras croisés, tout en continuant à marcher sur la route. Daëgon semble plus détendu et se présente et présente la Compagnie de l'Aurore Écarlate puis lorsque Fànaviryan arrive sur la route, elle se présente:
- "Salutations Sire, je me présente Fànaviryan de Rivendell"
- L'homme est surpris d'entendre cette contrée lointaine puis il prend la parole :"Que fait une elfe de Rivendell aussi loin de ses terres ?"
- "J'explore la contrée et j'y inspire un peu de paix ainsi que de sécurité avec mes amis de la Compagnie de l'Aurore Écarlate. Nous sommes une nouvelle petite organisation qui protège commerçants et biens. Vous connaissez peut-être Maître Golasgil ?"
- "Oui, j'en ai entendu parler. Je ne le connais pas personnellement mais j'ai cru comprendre qu'il habitait par ici."
- "Oui, juste à côté du Magistrat Tamir Cerfblanc avec qui nous avons, d'ailleurs, diné hier soir. Nous allions partir vers l'est et ce sanglier nous a abordé. Il a failli me lacérer les braies. Alors, vous comprendrez que nous nous en sommes occupés. Ce n'était pas pour nous dans l'idée de vous priver d'une chasse. Nous avons donc occis ce malheureux sanglier qui nous a entravé la route. On n'allait pas laisser perdre la viande, nous l'avons vidé. Nous pensions pouvoir bénéficier, au moins, d'une bonne cuisse pour notre voyage en échange de la restitution de votre bien. J'imagine que nous sommes sur vos terres."
- "Oui, tout à fait. Vous êtes sur les terres de la famille Tarma" indique Eradan qui conserve son attitude nonchalante puis indique "Vous avez eu vent du fait que nous avons attrapé plusieurs de ces Hobbits à chasser sur nos terres bien plus au nord ?"
- "Oui, oui" répond Selenia
- "Qui vous en parlé ?" demande Eradan
- "C'est le Seigneur Tamir Cerfblanc"
- "D'accord, il est au courant de ces incidents..."
- "Mais nous ne sommes pas des braconniers" indique Daëgon, "franchement, le sanglier nous a foncé dessus. C'est de la légitime défense"
- "Ce que je peux vous proposer, c'est que mes hommes s'occupent de le mettre en quartier et nous vous donnerons votre dû"
- "C'est très bien comme ça ! Je vous trouve fort aimable" répond Daëgon.

Eradan Tarma lève les bras, claque des doigts puis pointe le sanglier puis Daëgon intervient :
-"Si je peux me permettre, votre Seigneurerie, je trouve vos hommes très tendus. Ils étaient très agressifs envers nous."
- "Vous savez, nous ne sommes pas toujours les bienvenus sur nos terres."
- "Oui mais nous n'y sommes pour rien. Franchement nous sommes étrangers à la situation. Vous gérez les étrangers comme vous voulez mais je trouve ça un peu rude de se faire traiter comme ça."
- "C'est votre droit" répond Eradan.

Les quatre chasseurs viennent autour du sanglier. Pendant ce temps, Eradan vient vers Selenia et tend sa main en indiquant :
- "Nous nous ne sommes pas présentés tout à l'heure. Eradan Tarma"
- "Enchantée Seigneur" répond Selenia en effectuant une petite courbette et en présentant sa main, "je suis Selenia et je suis la guérisseuse de la compagnie"

Eradan baisse légèrement la tête en signe de salutation et baise la main de la dunéenne puis va vers Tirash et lui tend également la main. Tirash lui tend également la main et indique :
- "Je suis Tirash" dit-il en s'inclinant légèrement pour montrer son respect au seigneur Tarma. Eradan lui serre alors la main pendant un certain temps fixant l'homme du sud dans les yeux cherchant à comprendre qui est Tirash puis il va vers Daëgon qui se présente en respectant les gestes de courtoisie de l'Arthedain :
- "Je me présente, je suis Daëgon, nous sommes la Compagnie de l'Aurore Écarlate. Nous agissons sur la région de Bree et nous assurons la sécurité des biens et des personnes. Donc si un jour, vous avez besoin d'avoir recours à nous, n'hésitez pas, nous sommes disponibles à Bree."

Puis il vient vers l'Elfe, lui fait un geste de salutation. Fànaviryan lui répond par une inclinaison du buste qui prend la parole :
- "Je suis très étonnée de faire votre connaissance en pleine campagne, sire Tarma"
- "Ah ! Vous savez, il faut avoir des plaisirs dans la vie. La chasse en est un."

Daëgon reprend alors la parole et demande des nouvelles de la famille Tarma. Eradan fait part des difficultés qu'ils ont avec les braconniers hobbits. Il confirme les rumeurs entendues au Pont des Arbalètes indiquant que des Hobbits ont été pris à braconner sur les terres des Tarma mais reste assez évasif sur le sort réservé aux hobbits braconniers.

Daëgon réagit en indiquant :
- "Nous n'avons pas trop à faire avec les hobbits pour le moment. Nous sommes à Bree. Je comprends bien que la situation de la famille Tarma est difficile avec cette session de terres un peu obligatoire."
- Eradan semble touché par les propos du Dùnedain et vient lui mettre la main sur l'épaule et lui dit :"merci, après, vous savez en tant que chevalier, nous avons aussi fort à faire avec des incursions du Roi-sorcier même si nous, sur nos terres, nous sommes plutôt protégés, mes troupes n'hésitent pas à aller au-devant des frontières et affronter l'ennemi même si, sur ces derniers temps, c'était plutôt calme"
- "Tant mieux, espérons que ça continue ainsi. Effectivement, c'était quelque chose d'assez compliqué à gérer" répond Daëgon.

Eradan évoque ensuite la baisse de l'exploitation des terres avec les paysans morts pendant la Grande Peste. Une partie de leurs terres ne sont pas exploitées. Ils manquent donc de bras pour les cultures et pour nourrir la population locale. Selenia demande alors s'ils n'envisagent pas de faire appel aux personnes de la Comté. Eradan répond à cela qu'en effet, ils accueillent les humains qui fuient l'invasion hobbit et, dans le même temps qu'ils essayent de contenir la progression mais les incursions sont de plus en plus nombreuses. La Peste n'a épargné personne dont les hommes et hobbits de la Comté puis Daëgon demande si la route qu'ils vont utiliser est sûre. A cela, Eradan répond :
- "Il arrive parfois qu'il puisse y avoir des brigands sur les routes mais je pense que ça devrait bien se passer pour vous."
- "Si c'est juste des brigands, oui" confie Daëgon
- "Vous n'avez pas des problèmes de spectre dans votre secteur ?" demande Fànaviryan
- "Des spectres ?" réagit Eradan
- "Oui parce que sur les Hauts des Galgals, après le pont, il y a quelques évènements qui semblent assez obscurs et qui font peurs à la populace. Vous n'avez pas eu de soucis de ce genre ?"
- "Ah oui, j'en ai, en effet, entendu parler de ce qui se passe sur les sépultures de nos ancêtres. Non, par chez nous, fort heureusement, nous avons déjà assez affaire. Nous n'avons pas de spectres qui viennent rôder si ce n'est du côté d'Annùminas."

Pendant ce temps, les chasseurs se sont mis à découper l'animal en quartiers et Fànaviryan est allée récupérer son javelot dans les fourrés. Lorsque l'animal est en pièces, l'un des chasseurs vient avertir le chevalier Eradan qui vient autour des restes du sanglier. Il indique alors :
- "Vous répartissez équitablement la bête". A ces mots, ses hommes font une drôle de tête.
- Daëgon vient alors lui mettre la main sur l'épaule en lui disant "merci pour ça"
- Il répond alors "je vous remercie même si j'avais pris un grand plaisir à tuer cet animal. Je vous remercie de l'avoir récupéré, tué et fait ce qu'il fallait pour qu'on puisse l'obtenir".
- "Vous êtes trop bon mon Seigneur"

Eradan remonte alors sur son cheval et salue les quatre compagnons et repart. Les quatre hommes prennent les morceaux de l'animal et viennent remplir leurs sacoches de leurs chevaux. La compagnie fait de même et stocke les morceaux de sanglier dans les deux sacoches du cheval.

Le groupe repart sur la Grande Route de l'Est vers onze heures. Après une demi-heure de marche, ils croisent sur le bord de la route deux hobbits en train de manger sans un abri de fortune. Ils sont tous les deux en tenue de travailleur, avec sur le bord de la route des outils de cantonnier : pioche, marteau, pelle et des outils de tailleurs de pierre. Sur le bord de la route, les quatre compagnons constatent qu'ils travaillent une pierre d'environ un mètre cinquante de haut.

Ils saluent les voyageurs et continuent leur repas. Daëgon prend alors la parole :
- "Hé bien, qu'est-ce que vous faites là dis-donc ?"
- "Ben, on mange..."
- "Oui, en effet, j'ai bien vu que vous mangiez. Je vous parle de l'ouvrage"
- "Ah oui, ça... Ouf..."
- "Vous allez l'air d'avoir bien travaillé. Vous faites quoi exactement ?"
- Ils montrent de la main la pierre dressée en indiquant : "bah voilà...on fait ça là"
- "C'est pour marquer une limite" demande Tirash
- "Ouais, ouais, c'est ça..."
- "Ah, oui, c'est ça. Et c'est quelle limite ?"
- "Hé ben, ça va être pour dire que là, c'est l'est et là c'est l'ouest, que là, c'est le quartier est et là, le quartier ouest"
- "de la Comté ?"
- "Bah ouais"
- "Oui"
- "Ben oui..."
- "Oui, c'est ça"
- "Ben oui, qu'est-ce que vous voulez que ça soit..."
- "On est au milieu de la Comté" demande Selenia
- "Non, le milieu, c'est là-bas enfin ça sera là-bas" dit l'un des deux en pointant vers le sud vers la forêt des collines vertes.
- "Bonne journée" lance Tirash en partant
- "Bon appétit" lance Daëgon
- "Et vous n'avez pas entendu des bruits ? On a entendu des bruits, nous, tout à l'heure."
- "Ah, oui, je ne sais pas si vous avez très envie de rencontrer la famille Tarma mais ils sont dans le coin" indique Tirash. Les deux hobbits se regardent l'air inquiet. Ils sortent alors de leur abri et viennent chercher chacun une pioche puis se remettent à manger.

Lorsque la route se rapproche de l'Eaubelle, un peu avant 13 heures, les compagnons s'arrêtent pour manger. Selenia prépare le feu avec le bois ramassé sur la route par Fànaviryan. Puis la Dunéenne sort un beau morceau de sanglier pour y faire un gros cuisseau avec des herbes aromatiques sur le feu de bois. La cuisson est parfaitement juste et permet aux voyageurs de se rassasier tout appréciant le goût mis en valeur avec les herbes aromatiques. Fànaviryan sort sa gourde de vin pour accompagner le repas.

En milieu d'après-midi, le groupe estime qu'il est nécessaire d'accélérer le rythme et l'Elfe demande de forcer l'allure. D'ailleurs, Fànaviryan propose à Selenia de monter sur le cheval à sa place. A cette allure, ils arrivent à Lagrenouillère en début de soirée, au moment où le soleil se couche. Ils quittent la route principale pour rejoindre l'auberge "La Cuisse Charnue". L'ambiance est assez calme et lorsque l'aubergiste, Sanjin, vient les voir, Tirash demande :
- "Vous ne voulez pas nous faire un petit geste parce que l'on nous ne sommes pas très, très fortunés. On hésitait à venir à l'auberge ou aller dormir à l'extérieur. Si vous pouviez nous offrir un repas."

Sanjin Halimic sourit aux propos de Tirash. Il offre deux repas et il offre également une bouteille de vin. Tirash et Selenia regardent Daëgon et Fànaviryan boire. Le vin commence à les rendre plus joyeux mais ils s'arrêtent rapidement.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 5 octobre 2020 - Partie N°14

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 15 Oct 2020 21:01

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 5 octobre 2020 - Partie N°14

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 15 Oct 2020 21:03

Les PNJ :
Image Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 5 octobre 2020 - Partie N°14

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 15 Oct 2020 21:05

Monstre :

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1825
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Terres du Milieu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron