[AU] Partie du 10 février 2021 - N°25 - 11 Lothron 1640

Campagne dans les Terres du Milieu

[AU] Partie du 10 février 2021 - N°25 - 11 Lothron 1640

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 14 Fév 2021 21:11

Le 11 de Lothron de l'an 1640

Au petit matin, les compagnons se réveillent, après une bonne nuit de sommeil avec les premiers rayons du soleil qui percent au travers de la canopée. Une odeur de viande grillé arrive aux narines des voyageurs. Sidhellion est accroupi devant le feu de camp à cuire plusieurs lapins. Les deux grands blessés se réveillent de mauvaise humeur. La jambe de Fànaviryan l'a lancée pendant une partie de la nuit et Tirash se lève avec un mal de crâne.

Sidhellion va proposer un petit-déjeuner à base de fruits séchés et de lapins cuits aux herbes aromatiques. Après une demi-heure, Tinmereth et Findal reviennent d'un tour dans la forêt. Sidhellion s'inquiète de l'état de santé de chacun et demande si tout le monde est prêt à reprendre la route. Milon se réveille au moment où tout le monde a fini de manger. Selenia le surveille essayant de voir si son état de santé psychique s'est amélioré. Il semble intimidé par la présence de toutes ces grandes personnes. Tirash va alors le voir et lui demande :
- "Comment ça va aujourd'hui ?"
- Il regarde Tirash un peu inquiet.
- "Tu as bien dormi ?"
- Milon ne répond pas dans un premier puis finit par lâcher un "oui, oui" mais il ne semble pas en confiance.
- "Milon, ne t'inquiète pas, on va te ramener à Souche." lui dit Selenia.
- "Oui, on va te ramener à tes parents" confirme Tirash.

Après le repas, Sidhellion propose d'accompagner la compagnie jusqu'à l'orée de la forêt ce à quoi, Tirash répond par un :
- "Merci"
- "Merci, nous avons pu dormir sur nos deux oreilles" répond également Daëgon.
- "Et pour le lapin" ajoute Selenia.
- "Ce n'est pas grand-chose" répond Sidhellion.

Tinmereth et Findal vont prendre en charge Fànaviryan. Pendant le voyage, Selenia s'adresse à Sidhellion et lui demande :
- "Est-ce que vous connaissez des arbres maléfiques ?"
- "En effet, dans la vieille forêt, il y a des lieux où il ne faut absolument pas aller, il y a des arbres maléfiques qui sont présents en particulier dans la région du Tournesaule. Les arbres sont malveillants envers les humains et les hobbits. Nous, les elfes ont évité quand même de passer par ces endroits. On pourrait passer plus ou moins sans encombre mais nous avons nos propres chemins dans la forêt. Ils nous jouent parfois des petits tours, des croque en jambe. On a depuis tracé des chemins dans la forêt qui nous permettent d'éviter ces chemins."
- "Il ne serait pas possible de les détruire. Ça ne serait pas trop compliqué ? Trop risqué ? Ou ça ne règlerait rien, à priori ?"
- "Nous, vous savez, nous avons toujours vécu dans la nature même si la Siragalée est un peu plus loin... C'est votre point de vue." dit Sidhellion en ayant un regard en direction de Daëgon.
- "Je posais juste la question" Selenia.
- "Nous sommes à préserver la nature et d'éviter les régions malsaines."
- "Mais aussi je veille à préserver la nature mais justement je me posais la question du naturel d'un lieu maléfique comme celui-là..."
- "Vous savez ça fait vraiment bien longtemps que ces arbres existent là. Après je ne connais pas l'origine du mal qui est en eux. Tout ce que je peux dire c'est qu'il faut éviter ces endroits. A part nous autres, je ne connais qu'une seule personne qui arrive à plus ou moins dompter ces êtres-là."
- "Ah bon, il y a quelqu'un qui y arrive ?"
- "Hum..."

Avant de débuter le départ de la forêt, Fànaviryan demande :
- "Excusez-moi, hier, j'étais un petit peu absente. Vous l'aurez constaté. Qui a récupéré Milon dans l'arbre ?"
- "C'est moi " répond Daëgon.
- "Ah ! Tu as noté quelque chose ?"
- "Je suis descendu dans une cavité dans le grand aulne et j'ai trouvé des amphores. Milon a pu penser qu'il s'agissait d'une cave. Il y avait des racines qui commençait à aller sur lui et à l'envelopper. Voilà ce que j'ai remarqué... Je l'ai pris et je suis parti aussitôt !"
- "Et de celles qui étaient brisées, tu voyais qu'il s'était écoulé quelque chose ou tu n'as pas fait attention."
- "Vu l'état des amphores, ce qui était contenu, avait disparu depuis des siècles voire des millénaires. Le contenu des amphores plus intactes a sans doute disparu depuis bien longtemps..."

En cours de route, Tirash s'approche de Sidhellion et lui montre sa dague en lui demandant s'il a connaissance du travail réalisé dans la création de l'arme. L'elfe regarde la lame, les écritures gravées dessus mais il ne semble pas en connaître la signification puis il demande à Tirash :
- "Vous l'avez trouvé où cette fine lame ?"
- "Sur le corps de mes parents, loin au sud d'Umbar" lui répond Tirash.
- "Je ne suis pas un spécialiste. Il faudrait que vous puissiez rencontrer le Maître Forgeron d'Imladris, peut-être que lui en saurait plus..."
- "Bien, merci beaucoup."

Fànaviryan va ensuite interpeler Sidhellion pour lui demander :
- "Comment avez-vous balisé vos pistes dans la forêt ? Je ne suis pas en état de le voir par moi-même."

Sidhellion ne va pas répondre aussitôt, il va attendre que les compagnons de Fànaviryan soient un peu plus loin pour qu'il commence à expliquer, d'une voix assez basse en Sindarin :
- "Nous sommes essentiellement sur de la connaissance des chemins. Leurs compagnies mettent en place une période d'apprentissage des jeunes arpenteurs qui doivent parcourir les bois. Ils doivent effectuer les trajets régulièrement pour apprendre les chemins praticables. Ils évitent de trop baliser les chemins pour éviter que les autres communautés puissent découvrir leurs passages. Il s'agit d'un apprentissage souvent long. Certains effets quasiment magiques permettent de repérer certains lieux de passage."
- "J'ai eu l'occasion de rencontrer des compagnies errantes lors de ma jeunesse. Je suis allé quelques temps en Lórien, dans cette merveilleuse forêt."
- Les trois elfes écoutent attentivement le discours de Fànaviryan et sont très intéressés d'avoir une description de ce lieu qui leur parait si merveilleux. Ils n'ont jamais eu l'occasion de traverser les Monts Brumeux pour rejoindre la forêt enchantée.
- "Si vous pouvez me donner des indications par rapport à vos pistes, ça me permettrait, plus tard, de pouvoir vous retrouver plus tard, de vous recroiser."
- "Dans l'immédiat, ça va être compliqué. Il s'agit d'un apprentissage qui demande du temps. Il faut pratiquer les pistes régulièrement. Il y a des sensations à acquérir pour repérer certains lieux, certaines marques que seuls les initiés peuvent déceler en particulier des lieux protégés, sécurisés."
- "J'espère, une fois remise, pouvoir un jour avoir le temps de lier du temps avec vous." répond Fànaviryan qui remarque que Sidhellion observe régulièrement Tirash et en particulier le lieu où il a placé sa dague puis évoque alors l'homme du sud : "vous savez, il a failli avoir une vie très, très courte captée des orques malsains. On avait réussi à l'en sortir et on avait, au travers des âges, cette haine un peu commune des orques" puis Fànaviryan va alors évoquer son histoire familiale.
- Les trois elfes semblent très touchés par les propos de Fànaviryan puis Sidhellion lui demande : "Est-ce que l'histoire de Tirash avec sa dague magique vous parait crédible ?"
- "Oui, on l'a vraiment extirpé in extrémis de partir vers le pays du Roi-Sorcier. Son arme est celle d'un assassin."
- "D'accord, c'est pour ça que j'ai cru la voir disparaître alors..." - "Disparaître... alors là ??"
- "Vous semblez, vous aussi, posséder un objet bien intrigant en regardant le doigt de Fànaviryan."
- "Alors, ça, ça fait partie d'un lourd fardeau d'une certaine manière vu que qu'il s'agit d'une relique familiale qui remonte au Deuxième Âge mais vous connaissez l'histoire de la chute d'Ost-in-Edhil."
- "Oui, je n'ai pas vécu cette période, je ne suis pas si ancien que cela même si pour vos amis mortels, évidemment, je suis bien vieux mais nos ainés nous ont raconté de nombreuses histoires sur cette période même si la Siragalée a été protégée de tout cela. Nous n'avons pas eu les mêmes prétentions que vos parents Noldor."
- "J'ai hérité de mes parents le travail du fer et de l'orfèvrerie mais je n'ai pas atteint leurs compétences."
- "Et ils ont connu Annatar à l'époque ?"
- "Non, ils ne l'ont pas connu directement mais ont dû éprouver une certaine forme de culpabilité..."

Daëgon va pendant le voyage évoquer auprès des trois elfes la compagnie de l'Aurore Écarlate leur indiquant qu'ils sont basés à Bree et qu'ils peuvent faire appel à eux à tout moment. Sidhellion lui répond en lui indiquant que les elfes évitent les communautés humaines et ne s'aventurent donc pas dans Bree mais il note la proposition du Dùnedain.

Les quatre compagnons vont par la suite demander à Sidhellion d'en savoir un peu plus sur la Siragalée.
- "Qu'est-ce que je peux vous dire par rapport à la Siragalée ? Je peux dire que nous sommes les Sirannar, les Sirannar de la Siragalée ce qu'en langage courant, on appelle les Elfes Sylvestres. Leur seigneur de la Siragalée, Merethorn, est mort à la fin du Deuxième Âge lorsqu’il a fallu affronter Sauron au Mordor. Merethorn était l'allié de Gil-Galad, le seigneur de Mithlond et ils sont tombés tous les deux dans le désert du Mordor. Depuis, plusieurs Seigneurs, les Seigneurs des clairières contrôlent la Siragalée et ils n'ont plus d'allégeance avec quiconque. Ils n'ont peu de contacts avec les autres communautés. Nous chassons la nuit, essayant d'être le moins visible des autres peuples présents autour de la Siragalée."
- "Il y a quelques jours, l'un des membres des Queues de Loutre, un clan des hommes des rivières, avait vu l'un d'entre vous et il avait vu cela comme un présage exceptionnel de voir un elfe." lui dit Selenia.
- "Il y a eu des négociations qui ont eu lieu entre les elfes, les hobbits et les humains et apparemment d'ici un mois, selon votre langage mortel, il va y avoir une rencontre où un représentant des elfes va rencontrer un représentant des hobbits et un représentant des humains pour sceller un pacte avec apparemment la création d'une entité dont je n'ai pas bien retenu les contours... Après, les Hobbits sont parfois à exploiter les bois de la Siragalée mais aussi les bois de la Vieille Forêt."
- "C'est un peu malgré eux qu'ils s'installent sur le secteur parce que Selenia a rencontré une petite Hobbite qu'elle avait eu l'occasion de soigner bien plus loin mais je laisse Selenia en parler" indique Fànaviryan.
- "Oui, effectivement, les Hobbits qui arrivent par ici, ils ont été plus ou moins chassés d'autres endroits, forcément, on les retrouve en nombre croissant par ici et ils essayent de se définir un territoire." explique Selenia.
- "Oui, on a bien conscience. On en a croisé sur les routes un peu partout dans le Cardolan."
- "Peut-être qu'il faudrait baliser aussi... enfin, je ne dis pas ça comme un reproche mais peut-être que ça serait bien de baliser votre forêt en fait."
- "Pardon ?? pour que ceux que l'on a croisé hier puissent plus facilement la traverser."
- "Non je voulais dire baliser, c'était de mettre des bornes comme découper la Comté en quartiers pour indiquer des limites au-delà duquel les Hobbits ne pourraient pas couper d'arbres."
- "Oui, en effet. Mais là-dessus, je ne suis pas le mieux placé pour y répondre. Il s'agit là de négociations entre les Seigneurs des clairières et les responsables hobbits. Moi, vous savez, tout ce qui relève de la politique, ça ne me concerne point."
- "C'était juste une idée que vous auriez pu faire remonter à qui de droit."
- "C'est une judicieuse idée. Par contre, ayez un œil bienveillant sur deux messieurs hobbits et une jeune petite qui s'installent doucement entre Bourg-Maresque et Souche." précise Fànaviryan.
- "Hum... déjà, il faut s'habituer à leurs noms... Nous, on s'intéresse peu à ces communautés. Ils sont installés là. Venir en aide, oui, pourquoi pas... mais on s'intéresse peu à la vie de ces petits mortels" dit Sidhellion avec un condescendant.
- "Ils sont vraiment très ingénieux au niveau culinaire. Nous avons eu l'occasion de faire des découvertes gustatives absolument phénoménales !!"
- "Je n'en doute pas. Nous aimons aussi notre cuisine raffinée. Mais je vous avoue que ce que nous avons pu manger hier soir, était bon, il faut bien le reconnaître."
- "Et encore, ce n'était que des rations de voyage... Lorsque le plat sort du four, le goût n'a aucune mesure !! Je me suis fait moi-même surprendre."

Fànaviryan constate au fil de la discussion que le Sirannar n'est pas attaché aux habitants de la Comté. Leur mode de vie, coutumes et cuisines ne l'affectent pas. Il semble très détaché de la vie des mortels. Puis Fànaviryan évoque un nouveau sujet :
- "Si les Hobbits ne vous causent pas d'ennuis, peut-être que la famille Tarma vous cause plus de problèmes. Leurs hommes sont un peu brutaux du moins avec les Hobbits."
- "Oui, il s'agit d'une famille humaine qui habite au nord de la Siragalée, c'est bien ça ?"
- "Oui, tout à fait, tout à fait ! C'est vos voisins. De ce que j'ai compris, on leur a enlevé une partie de leur territoire. Je comprends en même temps qu'ils soient contents de cela. Après qu'est-ce qui fait qu'on leur a enlevé ces territoires ? Je ne me suis pas trop intéressé à cela..."
- "Vous n'avez jamais essayé le Rakit ?"
- "Le quoi ??"
- "On a rencontré un clan des hommes des Rivières fort sympathique qui navigue encore sur le Brandevin et qui produit une forme de champignons"
- "C'est une plante aux effets laxatifs dont ils ont modifié les fonctionnalités" intervient Selenia.
- "Hum, hum..."
- "Et après, c'est dans la tête que l'on est liquide" ajoute Tirash.
- "Une plante dont ils ont transformé les effets laxatifs en effet euphorique" précise Selenia.
- "D'accord..." répond Sidhellion dubitatif.
- "Il faut donc faire attention à ce que la transformation ait bien eu lieu."
- "Je pense que l'on va éviter. Après, en tant que compagnie errante, notre but n'est pas de croiser chaque voyageur et chaque habitant du coin et discuter avec eux. Là, on vous sentait en difficulté et quand on a pu voir qui était en face de vous, on ne pouvait pas laisser passer ça..."
- "C'est clair que le fait d'avoir les mêmes ennemis, rapproche." indique Fànaviryan.
- "Tout à fait. D'ailleurs, nous n'allons pas aller beaucoup plus loin. Vous comprendrez que, de jour, nous évitons de nous exposer à tous ceux qui peuvent circuler par ici."
- "Et vous devez, certainement, avoir une route à continuer aussi et rencontrer nos compagnons." indique Selenia.
- "Oui, tout à fait."
- "Soyez prudents. Comme je vous disais, ces hommes peuvent être encore en nombre et avec leur chef." conseille Fànaviryan.
- "Oui mais ne vous inquiétez pas pour ça."
- "D'ailleurs, je voulais vous remercier pour les soins. Selenia cherchait à retrouver des herbes pour soigner mais peut-être que vous les avez, vous-même, amener de la Siragalée et que dans cette forêt, il y a peu de chances d'en trouver..."
- "Oh, si on peut en trouver si on passe un peu de temps, on peut en trouver. Il faut juste ne pas en chercher auprès de certains arbres." dit-il avec un petit sourire.

Selenia va, également sur le chemin, interpeler Sidhellion :
- "J'avais une question concernant les arbres et l'état de Milon. Est-ce que vous connaissez l'effet des envoûtements de ces arbres. Milon s'est déjà retrouvé la forêt, il y a quelques années et là, il s'est retrouvé attiré avec une bonne journée de marche."
- "Oui, oui ! Il ne va pas falloir le laisser ainsi. Je vais envoyer un message à des amies en Siragalée pour qu'elles puissent venir voir. Il aura le droit à quelques visites prochainement." répond Sidhellion en se tournant vers le jeune Milon et lui frottant amicalement la tête.
- "Et en attendant, il ne doit pas être éloigné de la forêt."
- "Ouais, ça serait bien de le surveiller parce qu'il risque d'avoir cet appel très prochainement et de plus en plus souvent quand le charme est pris. Nous avons de quoi pouvoir soigner cela."
- "Par contre ce qui est étrange, il s'est déjà retrouvé dans la forêt et il s'en serait sorti tout seul. Quelqu'un l'aurait aidé déjà ??"
- "Je ne sais pas."
- "Il semblait avoir déjà vu l'endroit où on l'a trouvé sous l'arbre. Il semblait avoir déjà rendu à cet endroit."
- "Je n'en sais pas plus..."
- "D'ailleurs, en allant le chercher, vous parliez des arbres maudits. On a aussi repéré une cuvette brumeuse très étrange." indique Fànaviryan.
- "Ah oui, je vois... Il faut éviter..."
- "Ce que l'on n'a pas fait" précise Fànaviryan.
- "Ah... tout ce coin-là de la forêt est à éviter. Dans la Vieille Forêt, soit vous la connaissez et vous savez par où passer, soit vous ne la connaissez point et c'est à vos risques et périls. D'autres mortels y ont péri ici."
- "Si je puis me permettre, si vous envoyez quelqu'un pour aider Milon à surmonter ce charme, je laisserais une marque sur la porte de sa famille afin que l'envoyée n'ait pas à demander son chemin."
- "Oh mais parce que vous croyez que l'on aurait besoin de demander notre chemin ?"
- "Mais pour trouver dans le village Milon."
- "Ah oui... Vous doutez de nos talents ma chère amie ?"
- "Non, c'était pour vous faciliter la tâche... Ce n'est pas que j'en doutais, c'est que je ne vous savais pas si fin."
- "Vous devriez vous reposer ma belle..."

Le jeune Hobbit n'a pas dit un mot pendant tout le voyage. Il a marché pendant toute la matinée sans se plaindre en regardant les compagnons discuter. Il ne semblait pas très attentif aux échanges.

En arrivant à l'orée de la forêt en fin de matinée, Tirash s'adresse, de nouveau, à Sidhellion et lui demande :
- "Et si à tout hasard, nous avions besoin de vous rencontrer, c'est quelque chose qui serait possible à nouveau ? Comment est-ce que l'on pourrait communiquer ? Je ne sais pas si vous restez par ici."
- Sidhellion lui répond par un sourire amusé, regarde l'homme du sud et lui dit : "les vents sont parfois favorables, d'autres fois non..."
- Voyant que l'elfe reste énigmatique dans sa réponse, Tirash n'insiste pas.

Puis avant que les trois elfes ne repartent, Selenia sort sa guimbarde et propose à Sidhellion un duo musical pour se quitter et Selenia lui dit :
- "Si vous voulez bien reprendre notre petite discussion musicale de la veille..."
- "Pourquoi pas" dit Sidhellion avec un petit sourire en coin.
- "Je peux chanter avec vous ?" demande Fànaviryan.
- "Reposez-vous" vient lui dire Sidhellion amicalement.
- "Allons-y Selenia avant que l'on ne quitte ces lieux." indique Sidhellion en sortant sa flûte.
- "Oui." répond Selenia en portant sa guimbarde à sa bouche.

Sidhellion se lance alors dans une mélodie entraînante assez vive. Findal et Tinmereth posent la civière au sol et se mettent à danser autour du groupe, Findal effectuant quelques acrobaties. Sidhellion accélère parfois sa musique mais la dunéenne arrive, malgré tout, à suivre le rythme entrainant de l'elfe. Findal et Tinmereth viennent, au bout de quelques minutes, faire une révérence devant chacun et vont, ensuite, retourner dans la Vieille Forêt. Sidhellion, de façon élégante et joyeuse, va quitter le groupe en continuer de jouer dans les bois. Milon va avoir un petit sourire lorsque Findal a loupé une de ses acrobaties et s'est retrouvé le cul au sol mais s'est relevé d'une façon très élégante. Le geste de l'elfe aura fait réagir le jeune Hobbit.

Daëgon et Selenia prennent le relais des deux elfes pour porter leur amie Fànaviryan. Tirash tend la main à Milon et lui fait un sourire.

Après quatre heures de marche le long du Brandevin, les voyageurs arrivent non loin de la barque de Milon. Deux enfants, sur la rive d'en face, commencent à leur faire des signes. Selenia fait alors sonner son cor avant qu'ils arrivent jusqu'à la barque. En arrivant sur place, ils ont le temps de souffler, de se reposer. Une demi-heure va se passer avant que des adultes arrivent sur l'autre rive et engagent des manœuvres pour venir chercher la compagnie en traversant le fleuve avec deux barques. L'un des premiers marins à arriver sur place vient prendre Milon dans ses bras. Le jeune hobbit secouru reste très passif et se laisse faire. Il esquisse quand même un léger sourire. Lors de la traversée du Brandevin, Milon va régulièrement tourner la tête en direction de la Vieille Forêt. Tirash va se tenir près de lui et va lui dire :
- "Milon, tu sais, tu as vécu quelque chose de difficile, il va falloir vraiment que tu en parles avec des adultes, que tu en parles avec tes parents, et peut-être que tu en parles avec nous aussi parce que nous étions là."
- Milon acquiesce de la tête et commence à avoir des larmes qui lui coule le long du visage.

Arrivés de sur l'autre rive, les compagnons sont conduits en haut des berges. Un drap est installé et des victuailles prennent place en particulier du pain et des gâteaux. Ils sortent également des bouteilles de lait mises au frais dans le Brandevin. Ils insistent pour que tout le monde mange, se repose. Ils apprennent que Fortimbras devrait arriver prochainement avec sa famille. Il est sur le chemin. Ils sont, sur le moment, préoccupés par la santé de Milon et son appétit. On lui sert du pain, du lait, des gâteaux.

Après une dizaine de minutes, Fortimbras arrive avec sa femme, Mina, ainsi qu'une partie du village. Les deux parents viennent prendre Milon dans leurs bras. Ils viennent ensuite prendre chacun dans ses bras et qu'ils voient Fànaviryan dans sa civière, ils viennent tous les deux autour de l'elfe l'air très désolé puis Fortimbras prend la parole :
- "Oh !! Mais qu'est-ce qui vous arrive ??" en lui prenant le bras de l'elfe.

Une heure se passe ainsi au bord du Brandevin avant que les esprits s'apaisent et qu'il est proposé de regagner le village de Souche. Huit hobbits se portent volontaires pour porter l'elfe sur le trajet de retour.

Le soir, Fortimbras va alerter le village pour que la compagnie puisse avoir tout ce dont ils ont besoin. Les quatre compagnons sont installés dans une maison du quartier des Sanglebouc qui n'était pas occupée. Elle contient tout le mobilier nécessaire pour accueillir des personnes plus grandes que les Hobbits qui vont, toutefois, devoir adapter un lit pour Fànaviryan. Après s'être installés, Selenia va demander des tissus et tout le matériel nécessaire pour soigner complètement les blessures de ses compagnons. Elle va s'y consacrer pendant plus d'une heure. De nombreux hobbits passent dans leur maison pour leur apporter des couvertures, des oreillers, de la vaisselle et de la nourriture.

Le clan Fortimbras va dans le même temps préparer un banquet qui va se dérouler autour de la maison de la compagnie de l'Aurore Écarlate. Régulièrement, Fànaviryan a le droit à des visites en particulier les plus jeunes hobbits viennent réconforter l'elfe qui impressionne par sa taille et sa carrure. Les sauveurs de Milon sont célébrés pendant toute la soirée. Fortimbras va passer la soirée à remercier chacun des compagnons. Continuellement, de la nourriture arrive dans la maison : de la viande grillée, des légumes, de la salade, du pain, des tourtes, des fruits, des gâteaux, du vin, de la bière et des frites en continu.

Tirash va demander, en début de soirée, de l'herbe à pipe. La réponse ne sera pas immédiate mais, en cours de soirée, Fortimbras revient fièrement avec une blague à tabac remplie. Tirash va, alors, se mettre dans un coin, seul et profiter du tabac, un peu sec à son goût, mais qui lui permet de pleinement s'apaiser. Daëgon, après avoir récupéré ses affaires, va vérifier l'état du Rakit dont le linge s'est bien asséché. Il va devoir gratter les bords qui sont très secs et va l'humidifier, de nouveau et en profiter pour en prendre une dose. Selenia qui veille à la guérison de ses camarades déconseille le Rakit à l'elfe et l'autorise uniquement à boire une bière.

Selenia va, dans le cours de la soirée, prévenir les parents de Milon qu'il faut le surveiller car il risque d'être rappelé par la Vieille Forêt. Ils auront la visite de personnes qui viendront essayer de soigner son attirance magique et de le guérir. Il faudra penser à l'éloigner si le charme ne peut pas être rompu. Par ses mots justes, précis et abordables, elle arrive à bien faire comprendre à Fortimbras et Mina le mal de leur fils et l'attention nécessaire pour qu'il puisse se soigner. Selenia n'arrive pas à les rassurer complètement mais le message est passé et les parents ont compris les maux de leur fils.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1851
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 10 février 2021 - Partie N°25

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 14 Fév 2021 21:18

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1851
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 10 février 2021 - Partie N°25

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 14 Fév 2021 21:19

Les PNJ :
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1851
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Terres du Milieu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

cron