[AU] Partie du 9 septembre 2020

Venez faire partager vos passions pour les jeux de plateau, les jeux de rôle (JDR), les figurines, les wargames, les jeux de société, les jeux de cartes...

[AU] Partie du 9 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 13 Sep 2020 11:24

Avant d'aller dans la salle de bain, Selenia remonte dans sa chambre pour y prendre sa belle robe. Lorsqu'elle arrive dans la salle de bain, Alinna finit de remplir la baignoire puis se dirige vers la porte et appelle Sidonie et lorsque la Hobbite arrive dans la pièce, elle lui dit :
- "Vous pourriez vous occuper de Selenia." puis en se tournant vers la dunéenne : "Je vous laisse en compagnie de Sidonie. Veuillez m'excuser, j'ai d'autres choses à faire."
- "Entendu" lui répond Selenia.

Alinna quitte alors la pièce, elle referme la porte. Sidonie prépare alors les serviettes, le savon, brosses et gants de toilette autour de la baignoire. Elle demande alors à Selenia :
- "Vous auriez besoin de quelque chose en particulier Madame ?"
- "Non pas du tout."
- "Vous souhaitez que je reste pour servir ou vous préférez être seule ?"
- "Venez me frotter le dos."

Sidonie tourne la tête lorsque Selenia se déshabille et se dirige dans le bain. Sidonie va chercher un tabouret dans le fond de la pièce, vient s'installer à proximité du bain de Selenia, prend une brosse et commence à lui frotter le dos et prend alors la parole :
- "Vous permettez que je vous pose une question Madame ?"
- "Oui, allez-y."
- "Vous allez voir ma cousine demain ?"
- "Oui, tout à fait." - "D'accord, elle était... je peux vous le dire, elle était un peu inquiète toute à l'heure quand vous avez quitté la cuisine, elle se posait des questions..."
- "Ah, mais, heu..."
- "Vous ne lui voulez rien de mal à ma cousine ?"
- "Absolument pas ! Je cherche juste à connaître les environs et peut-être les coins, voir s'il y a des plantes que je ne connais pas." répond Selenia.

Au cours de la conversation, Sidonie finit par arrêter de frotter le dos, elle pose son coude sur la baignoire puis reprend alors la conversation :
- "Mais, vous venez d'où Madame ?
- "Oula ! De très loin, du sud-est, très loin dans le sud est..." lui répond Selenia. Sidonie va poursuivre par plusieurs questions sur les lieux visités par Selenia. Elle ne va pas poser des questions sur les motivations de la dunéenne mais va uniquement s'intéresser aux lieux, à l'environnement. Elle va être émerveillée par la description des montagnes blanches puis finit par demander :
- "Et, à présent, vous vivez où ?"
- "Dans la région de Bree."
- "Ah ! Il parait que c'est très beau."
- "Oui... oui, oui. Après, on s'est installé récemment mais, ce n'est pas certain encore mais ça devrait être notre lieu de prédilection.".

Selenia pose également des questions auprès de Sidonie pour connaître ses origines. La Hobbite explique que sa famille est originaire du Cardolan, de la cité de Metraith. Puis Selenia va demander des informations sur Alinna. Sidonie n'est pas sûre de ses informations mais, à priori, elle est arrivée à la même période que Golasgil. Sidonie explique qu'elle n'est entrée aussitôt sous les ordres du marchand. Sa cousine Gelse qui est, depuis le début au service de Golasgil, a réussi à la faire travailler ici. Elle finit par dire à propos d'Alinna :
- "Ne vous inquiétez pas, on sait avec notre cousine et nos cousins s'en méfier. Elle rapporte tous au Maître."
- "C'est ce que j'ai cru comprendre..."
- "Oui mais bon, on ne l'aime pas beaucoup non plus, vous savez. Avez-vous encore besoin de mes services ?"
- "Juste pour attacher ma robe" demande Selenia. Sidonie vient donc aider la dunéenne qui lui dit alors :"Je peux vous libérer maintenant, j'espère que vous aurez un peu de temps au-delà de la préparation de ce, sans-doute, excellent repas, encore une fois."
- "Ah, vous savez, ma cousine fait de très bons plats. Mes parents nous ont aidé, nous ont rapporté quelques autres plats. Je pense que vous devriez apprécier le repas de ce soir."
- "Très bien, parfait. À plus tard."
- "Au revoir, merci pour ce moment très agréable." indique Sidonie en quittant la pièce toute guillerette puis elle retourne en cuisine. Pendant ce temps, Selenia profite de l'eau du bain pour laver ses vêtements de voyage. Au bout de quelques minutes, Selenia est surprise de voir juste derrière elle, Alinna qui observe la scène et qui, aussitôt, s'adresse à Selenia :
- "Oh mais vous êtes en train de... mais vous auriez dû dire, on aurait pu vous laver vos vêtements. Voyons, vous êtes les hôtes de Golasgil."
- "Oui mais bon comme il y a de l'agitation pour ce soir, je me suis dit qu'il ne fallait pas mettre la cuisine en retard."
- "Oh mais ne vous inquiétez pas, on aurait trouvé le temps pour ça. Elles trouvent toujours le temps ce genre de petites choses..."
- "En tout cas, c'est fait."
- "D'accord. Bien. Vous m'excuserez Dame Selenia."
- "Je vais quitter la salle de bain de toute façon." finit par dire Selenia.

La conversation continue ainsi pendant de longues minutes et Sidonie finit par oublier le "Madame" et appeler la dunéenne directement "Selenia" mais elle finit par se reprendre :
- "Excusez-moi Madame"
- "Ce n'est pas grave, évitez juste de le faire devant Alinna, elle pourrait vous réprimander."
- "Ah, merci, vous êtes si gentille !" lance Sidonie tout en préparant la serviette pour que Selenia puisse sortir du bain.

Pendant ce temps, Fànaviryan et Tirash quittent la salle à manger pour se diriger dans le salon. Tirash engage la conversation avec l'Elfe :
- "Bon, alors, ça va mieux toi ?"
- "Oui, la petite sieste et le petit goûter m'ont fait le plus grand bien. Je ne sais pas, j'ai dû faire une petite indigestion..."
- "Ça doit être ça, ouais..."
- "Et toi, tu avais l'air de me dire que ton bain s'était bien déroulé. Je vois que tu as du mal à cacher un petit rictus de plaisir."
- "Hé bien, écoute, oui, c'est vrai que j'ai passé un bon moment... mais, avec Alinna, tu as compris que les choses étaient faciles mais à la fois je me suis retrouvé dans une position compliquée par rapport à ce que j'ai pu vivre avant. D'ailleurs, c'est difficile pour moi de voir comme les Hobbits semblent être traités par les Humains."
- "Oui, tu auras remarqué la petite remarque que j'ai pu faire à Golasgil quand on est arrivé et qu'il a commencé à dire qu'ils faisaient que la moitié du travail à la hauteur de leur taille." lance Fànaviryan. Daëgon en profite pour aller dans le jardin uriner. Au retour de Daëgon, les trois aventuriers se lancent dans une discussion autour de leurs objectifs, de leurs relations avec Golasgil. Avant cela, Tirash vérifie les différentes portes d'entrée et s'assure qu'aucune oreille ne traine. Fànaviryan reprend alors la discussion :
- "Nous évoquions avec Tirash le fait que Golasgil n'était pas clean, clean avec ses serviteurs. Il ne les estimait pas du tout, les petits serviteurs. Alinna, elle est à part."
- "Alinna ne semble pas être très heureuse d'être ici" indique Tirash et précise "mais bon, elle écoute à la porte d'un autre côté. Je suis méfiant..."
- "Par ailleurs, Golasgil a eu le nez presque assez creux pour venir s'installer à côté d'un gouverneur de province pour avoir, sans doute, quelques facilités dans ses commerces par la suite."
- Daëgon intervient alors :"Ça semble logique qu'il fasse cela."
- "Ça va être intéressant de voir ce soir s'il tient le gouverneur." précise l'elfe
- "Je ne sais pas quel est le but ? Je ne sais pas pourquoi il l'a invité ? Je ne sais pas trop."
- "Bah, c'est qu'on est là. Il est reconnaissant de l'avoir ramené."
- "Pourquoi nous présenter un gouverneur de province ? Je ne vois pas trop, je ne sais pas l'intérêt pour lui de faire ça."
- "Et il y en a certainement un." indique Tirash.
- "Oui, il y en sûrement un mais je ne vois pas lequel..." confirme Daëgon.
- "On va bien voir comment cela va se passer."
Fànaviryan reprend la parole :
- "Après dans un deuxième temps, quand on sera avec les habitants des hommes des rivières, on verra comment il a boutiqué son affaire."
- "Oui, ça, c'est une autre mission. Après, il va nous donner du boulot, le garçon, donc... on ne va pas dire oui à tout mais... pour nous, c'est quand même une opportunité intéressante." lance Daëgon
- "C'est vrai" lance Tirash
- "Apprenons à le connaître un peu mieux. Nous jugerons par la suite."
- "De toute manière, si ce n'est pas du vin du Dorwinion, je ne toucherais pas au vin de la barrique." lance Fànaviryan après l'avertissement de Tirash sur son état après le repas du midi.
- "À mon avis, le marchand ne va pas sortir du picrate pour le magistrat." indique Daëgon.
- "Alors ça sera un petit verre ce soir parce qu'il était bon." jure l'Elfe.

Lorsque Selenia sort de la salle de bain, elle entend une grande agitation dans la cuisine avec de bonnes odeurs qui s'en dégagent. Alinna vient dans le salon. Elle observe les personnes présentes, fait un large sourire à Tirash qui est devant la porte puis aux deux autres personnes. Elle se tourne alors vers l'Elfe qui se lève :
- "Madame, quand est-ce que vous souhaiteriez prendre votre bain ?"
- "Dès lors que cela sera possible, histoire de pouvoir m'apprêter pour ce soir. J'aurais d'ailleurs une requête à vous demander."
- "Oh mais faites, faites."
- "Si on pouvait en parler toutes les deux."
- "Oh, hé bien écoutez, est-ce que c'est urgent ou on peut attendre que le bain soit prêt pour en parler ?"
- "Je peux vous l'évoquer tout de suite."
- "Bien sûr, venez avec moi, nous allons aller dans une autre pièce." indique Alinna en amenant Fànaviryan dans la salle à manger. Alinna semble toute émoustillée de se retrouver seule avec une elfe Noldo puis Fànaviryan prend la parole :
- "Je sais que nous avons une grande différence corporelle vous et moi mais je dois vous avouer que je suis partie pour escorter un convoi et je n'avais pas présager le fait de rencontrer un gouverneur de province. Alors, je me demandais si vous auriez, peut-être, n'importe quel morceau d'étoffe un peu large pour vous que vous pourriez me prêter histoire de pouvoir m'apprêter pour ce soir." - Alinna a un temps de pause avant de prendre la parole. La demande semble l'avoir perturbée, elle se reprend et indique :"Ne vous inquiétez pas, on va vous trouver ce qu'il faut."
- "Voyez-vous même une chemise de nuit très large pour vous ferait une chemisette pour moi, vous voyez mon gabarit."
- "Par contre, il va falloir que je... Vous m'excuserez, il va falloir que j'aille préparer le bain et puis voir comment faire en sorte que l'on puisse vous trouvez quelque chose."
- "Oui parce que j'imagine que... Je vous remercie, c'est une tentative."
- "Ne vous inquiétez pas Madame, on va vous trouver ce qu'il faut."
- "Je vous remercie Alinna." indique Fànaviryan.

Alinna quitte alors rapidement la pièce et elle se dirige aussitôt dans la cuisine. Fànaviryan se décide à rejoindre ses compagnons dans le salon puis elle se ravise, retourne dans la salle à manger puis toque à la porte du bureau de Golasgil. Au bout de quelques instants, la voix de Golasgil se fait entendre :
- "Oui, entrez !".

À la vue de Fànaviryan, le marchand est surpris. Il est assis à son bureau, de nombreux papiers posés ainsi que des tas d'écus d'or. Il reste regarder avec un certain émerveillement l'Elfe puis clame :
- "Oh, dame Fànaviryan !! Que me vaut votre visite ?"
- "Maître Golasgil" répond l'Elfe avec un signe de tête ce que le marchand apprécie. L'Elfe s'approche de la table et le marchand lui dit :
- "Mais, asseyez-vous.
- "Non, non, ça sera assez rapide. Je tenais juste à vous voir de façon privée pour vous présenter mes excuses pour mon comportement lors de notre repas du midi qui m'a un peu bousculé."
- "Ah, vous n'avez peut-être pas l'habitude de boire du si bon vin."
- "Effectivement, il ne m'a pas été donnée d'avoir un si bon élixir."
- "Vous voyez, même, nous les Humains, pouvons avoir du bon goût."
- "Hum, hum, et je suis bien obligé de le reconnaître et de m'excuser de la manière dont je me suis conduite."
- "Vous êtes toute excusée ma chère. Je vois que vous avez repris des formes, enfin des couleurs... pardon, pardon..." le visage du marchand devient plus rouge suite à ses propos et l'Elfe reprend :
- "Oui, oui, je suis allée... et je ne vais pas tarder à m'apprêter pour votre soirée afin de faire honneur..."
- "Oui, par contre, on va faire en sorte que votre robe soit prête en temps et en heure."
- "Ah, je viens juste de demander à Alinna de la mandater pour essayer de trouver une étoffe."
- "Oui, j'en ai entendu parler."
- "Ah !" dit l'Elfe surprise "j'en suis fort étonnée et fort conquise, merci."
- "Oh oui, oui, et, hum, hum, pour vos chambres, elles sont bien ? Vous avez pu vous reposer et profiter de votre chambre cet après-midi ?"
- "J'ai préféré profiter de votre jardin, le grand air m'a fait le plus grand bien comme vous parliez de couleurs."
- "J'espère que mes jardiniers ne faisaient pas trop de bruit. Vous avez pu vous reposer ?"
- "Ils se sont besognés de manière assez discrète."'
- "Très bien."
- "Je voulais vous poser une dernière petite question, est-ce que je vous avais réévoqué ses fameuses barres de Mithril dont je vous avais parlé. Elles nous seraient fort utiles pour préparer le grand transport en quelques mois. Je vous laisse voir quels seraient les possibilités parce que je sais forger, afin de mieux équiper la compagnie pour protéger vos biens"
- "Vous avez des réserves financières sur Bree ?"
- "Pas encore..."
- "Des barres de Mithril, ce n'est pas donné..."
- "Nous n'avions pas parlé non plus de la manière de nous dédommager d'un voyage à Khazad-Dûm, pas encore. Vous avez la possibilité de faire une petite avance. Cela nous permettra d'être fort mieux équipés."
- "Là-dessus, peut-être que le mois prochain, lorsque nous nous réunirons, de nouveau, à Bree, c'est une question qu'il faudra poser directement à la guilde des Voyageurs de Khazad-Dûm. Je ne sais pas si vous vous souvenez de Fràr qui est l'un des maîtres de cette guilde qui est en charge de tous les convois pour Khazad-Dûm."
- "Si, si, nous l'avions rencontré mais nous n'avions pas pu échanger et nous n'avions pas une personne de votre qualité pour intercéder dans le contact."
- "Ah, c'est sûr que ce n'est pas évident d'approcher les nains, j'ai mis du temps mais, voilà, je pense que mes qualités ont réussi à faire en sorte d'arriver, petit à petit à négocier avec eux."
- "Et, c'est pour ça que je m'adresse à vous parce que je ne vois que vous seul, capable de nous obtenir ce genre de métal. Et si vous me dites de voir ça avec eux, cela sera également avec vous."
- "Oui, tout à fait. Je serai là, présent à vos côtés. Je serai là pour vous soutenir, Dame Fànaviryan. Ne vous inquiétez pas, je serai toujours là à vos côtés."
- "Oui, c'était histoire de pouvoir préparer, en amont, et vous montrer mes qualités."
- "Et vous verrez que ce soir, nous aurons à table un personnage important qui je l'espère. Vous comprenez bien que pour un Magistrat, rencontrer des Elfes, ce n'est pas tous les jours. Vous comprenez que vous avoir ici, dans ma demeure, ça ne peut que faire plaisir au Magistrat."
- "Et à sa femme, peut-être ?"
- "Heu, heu, oui, oui, à sa femme aussi, oui. Bien sûr, bien sûr mais comprenez bien que le Magistrat a tout pouvoir dans la région de la Comté donc c'est un personnage important. Vous pourriez, vous aussi, je pense qu'il sera à votre écoute et que si vous aviez des requêtes à formuler, n'hésitez pas à le faire. Vous savez, il est toujours en recherche d'hommes et de femmes prêts à ses côtés à faire régner la loi, la justice et l'ordre sur ses terres."
- "Hum, cela dépasse un peu les objectifs de notre compagnie qui sont surtout dans la protection des personnes et des biens pas dans la mise en œuvre de la justice. Mais on pourra, peut-être trouver un terrain d'entente selon ses besoins."
- "Hé bien, nous verrons cela tout à l'heure."
- "Je vais peut-être vous laisser terminer vos tâches."
- "Si vous permettez, j'ai encore quelques petites paperasses à mettre à jour avant le repas de ce soir. Je prendrais mon bain après vous, Dame Fànaviryan, pas avec vous, je comprends bien que vous ayez besoin de votre intimité."
- "Croyez que je vais remplir amplement la baignoire à moi toute seule."
- "Oh, oh, oh, oui !! Vous êtes, vous êtes grande..."
- "Je vais vous laisser travailler" conclut Fànaviryan en voyant le regard de Golasgil de plus en plus lubrique. Elle quitte alors le bureau du marchand et va rejoindre ses compagnons dans le salon. Elle évoque alors son entrevue avec Golasgil dans le détail.

Une demi-heure se passe avant qu'Alinna ne revienne pour indiquer à l'Elfe que son bain est prêt. Elles gagnent toutes les deux la salle de bain et referme la porte. Fànaviryan prend alors la parole :
- "Alinna, je suis désolée de vous avoir mis dans l'embarras à quelques heures du repas."
- "Oh mais non, ne vous inquiétez pas, ne vous inquiétez pas." rassure Alinna puis elle va vers la cheminée, elle prend le dernier baquet d'eau chaude et qu'elle vient mettre dans le bain puis demande alors à l'Elfe : "Est-ce que vous avez besoin d'aide pour dévêtir ?"
- "Tout à fait, tout à fait. Avec cette lourde armure que je porte depuis quelques semaines, je ne sais si je saurais m'en défaire... D'ailleurs, je n'ai même pas pu m'occuper de mes nattes depuis bien six jours donc je vais vraiment avoir besoin de votre aide."
- "Si vous le souhaitez, je pourrais aussi vous coiffer."
- "Ah, je vous en serais gréée." finit par dire l'Elfe.

La gouvernante commence à enlever les vêtements de Fànaviryan qui sent que la jeune femme est de plus en plus fébrile au fur et à mesure que l'Elfe ouvre sa nudité. Alinna ouvre de grands yeux et a du mal à contenir ses émotions en découvrant, pour la première fois de son existence le corps nu d'une Elfe. À plusieurs moments, ses gestes s'arrêtent pour observer les parties du corps de l'Elfe. Ses gestes sont de moins en moins sûrs. Fànaviryan de sa haute stature pose la main sur Alinna et lui dit : "Il me semble que je vous mets de nouveau dans l'embarras, d'une manière un peu différente."

À ces propos, Alinna recule de quelques pas en indiquant d'une petite voix :"Non, non, pas du tout !"
- "Dans cette folle journée, j'ai cru comprendre que maître Golasgil allait prendre son bain tout à l'heure. Accepteriez-vous de prendre votre bain avec moi, ce sera plus pratique pour champouiner ?" demande Fànaviryan à Alinna qui est très surprise de cette invitation puis l'Elfe reprend :"Nous serions à égalité, ma nudité vous choquerait moins, d'une façon moindre."
- Alinna marque un temps de réflexion, elle semble prise par des émotions puis finit par dire d'une voix hésitante :"Oui, si, tel est votre désir."
- "Oui, tout à fait" lui répond l'Elfe.

Alinna commence alors à se déshabiller. Fànaviryan constate que le comportement d'Alinna change. Elle semble avoir quitté son rôle de gouvernante et semble, pour la première fois, réellement Alinna. Elle rentre alors dans l'eau ne sachant pas trop quoi faire. Fànaviryan prend alors le savon et lui dit :
- "Vous allez voir, on va se faire les plus belles pour ce soir. Je pense que ces messieurs n'en reviendront pas." L'Elfe commence à passer le savon sur le corps d'Alinna qui se laisse faire puis elle ajoute :"mais vous m'avez l'air tendue ?".
- Alinna répond :"Vous savez, c'est la première fois que je suis comme ça dans un bain nue avec une elfe, je suis un intimidée."
- "Il faut vous décontracter. Il faut savoir saisir l'instant présent. Vous savez les vies peuvent être dures pour nous les femmes face à ses hommes prédateurs."
- "En effet, c'est vrai, je dois le dire."

Après avoir tenté de décontracter Alinna en lui passant le savon à la nuque, les épaules avec quelques massages puis l'Elfe va s'arrêter sur les parties intimes et faire monter l'orgasme chez sa partenaire. Au départ, Alinna est réticente aux caresses intimes puis se laisse faire et découvrir un plaisir orgasmique. L'Elfe arrive avec une grande maîtrise de ses gestes à donner un grand plaisir à Alinna qui ne peut contenir des cris de plaisir qui se répandent dans la maison. L'Elfe continue, pendant ce temps, à évoquer l'émancipation des femmes. Selenia et Tirash entendent les cris de plaisir poussés par la gouvernante. Lorsque les deux femmes ont terminé l'acte sexuel, Alinna reste un long moment dans les bras de l'Elfe puis sur un ton très chaleureux, elle dit :
- "Merci Fàna..."
- "J'ai des grands projets pour vous mais pour l'instant, il va falloir que vous continuiez à servir votre maître Golasgil, un petit moment."
- À ces propos, Alinna recule, se rassoie dans le bain en face de Fànaviryan mais continue d'avoir des gestes affectueux en frottant les seins de l'Elfe avec ses pieds puis demande :"Vous pouvez m'en dire plus ?" avec un regard très intéressé.
- "Vous savez, nous nous installons en ce moment sur Bree, nous sommes vraiment dans une situation sommaire pour l'instant mais je pense que vous pourriez tellement apporter à notre compagnie que cela vous sortirait des jougs d'un homme fort d'autorité mais il faudra être patiente. Il faut que nous puissions faire en sorte que Maître Golasgil jette son dévolu sur quelqu'un d'autre."
- Alinna vient se coller à Fànaviryan et lui murmure à l'oreille :"Oh, vous savez ce que fais Golasgil, ce n'est pas bien grave, ne vous inquiétez pas pour ça. J'ai, moi aussi, d'autres projets..."
- "Et vous m'en diriez quelques-uns ?"
- Alinna se rallonge puis répond :"Non, c'est encore un peu tôt. Des projets mais c'est encore un peu tôt pour en parler."
- Fànaviryan se rapproche d'Alinna à son tour puis lui dit :"Surtout ne faites rien qui vous mette en danger. Attendez-nous."
- Alinna ne répond pas à l'Elfe puis prend une inspiration et dit :"Je vais devoir y aller."
- "Oui, tout à fait."

Elle se lève, prend une serviette, elle revient vers l'Elfe, lui fait un baisé sur la joue et lui dit :"Merci pour ce moment magique." Fànaviryan l'attrape alors par les fesses et lui répond :"Cette magie a été partagée. Merci Alinna.". Avant de sortir, Alinna apporte à l'Elfe un grand peignoir en attendant que sa robe soit prête et repart en passant la main dans le dos de l'Elfe. Fànaviryan prend dix minutes pour se coiffer, enlever ses nattes habituelles et construire une coiffure élaborée.

Pendant ce temps, Sidonie est venue dans le salon pour demander :
- "Souhaitez-vous une petite collation avant l'arrivée du Magistrat ? Si vous voulez vous ouvrir en appétit, vous pouvez avoir une petite collation si vous le souhaitez ou une petite eau chaude ?"

Tirash constate que Sidonie semble s'adresser surtout à Selenia, les sourires sont plus prononcés comme si une affinité s'était créée. Elle indique également que le Magistrat devrait arriver d'ici une heure. Elle regagne la cuisine. Selenia va prendre un livre dans la bibliothèque de Golasgil pendant que Tirash discute avec Daëgon revenu d'une petite promenade dans le jardin. Quelques minutes plus tard, Fànaviryan revient dans le salon en peignoir. Puis Golasgil passe également dans le salon avant d'aller vers la salle de bain. Il demande si tout se passe bien et s'ils n'ont besoin de rien puis s'éloigne. Selenia vérifie qu'Alinna et Golasgil soient dans la salle de bain pour revenir dans le salon et indique :
- "Je me méfie pas mal d'Alinna quand même."
- "Je pense qu'elle serait peut-être en train de lui préparer un coup pendable prochainement." indique Fànaviryan.
- "En attendant, elle joue peut-être de ça mais elle a l'air très fidèle à Golasgil."
À cet instant, une porte claque et ils entendent la voix d'Alinna sur un ton sec et fort :"Non !!"
- Fànaviryan reprend alors la parole :"J'ai extorqué des informations à Alinna sous séduction et il ne faut pas que je me trouve trop présente surtout en cas de clash avec Golasgil." en s'adressant à Selenia, elle indique :"Je pense que tu es plus tempérée pour aller voir comment ça se passe en cuisine."

Selenia sort du salon et arrive en cuisine où une dizaine de hobbits sont affairés à préparer des plats sous les ordres de Gelse qui s'active dans les coins de la cuisine. Des tables ont été ajoutées pour poser l'ensemble des mets. Alinna est dans un coin, prêt de la cheminée, tournée dos à la cuisine, les bras croisés. Sidonie vient à la rencontre de Selenia et lui demande :
- "Dame Selenia, vous souhaitez quelque chose ?"
- "Non, non, je voulais savoir si tout se passait bien pour la préparation."
- Après un rapide regard vers Alinna, Sidonie se tourne vers Selenia et hausse les épaules d'incompréhension puis Selenia prend la parole :
- "En tout cas, ça sent très bon. J'ai hâte."
- "Merci. Vous pourrez dire à votre amie l'Elfe que sa robe devrait être prêtre d'ici 20 minutes, une demi-heure maximum. Nos tantes font au mieux, ça devrait arriver."
- "C'est parfait, je vous laisse travailler."
- "Merci !" indique Sidonie.

Selenia rejoint ses compagnons dans le salon et indique à Fànaviryan :
- "Ta robe va être prête dans 20 minutes."
- "Ah mais c'est bien parce que là, je n'ai même pas de culotte." répond l'Elfe.
- "Et sinon pour le repas, ça avait l'air en bonne voie." conclut Selenia avant de se replonger dans son livre.

Après son bain, Golasgil vient rejoindre ses quatre invités dans le salon. Il porte une grande tunique rouge en velours avec un large pantalon bouffant bleu sombre. Il s'installe et a, en face de lui à côté de la dunéenne, l'Elfe, assise dans le canapé d'en face, le peignoir dévoilant très régulièrement son entrejambe ce qui déstabilise le marchand. Il tente constamment de regarder ailleurs mais son regard est toujours attiré par le corps partiellement dénudé de l'Elfe. Selenia finit par prendre la parole :
- "Il est pas mal ce livre."
- "Qu'est-ce que vous lisiez ? demande Golasgil.
- "L'histoire d'un Hobbit qui part à l'aventure."
- "Je ne l'ai pas encore lu celui-là."
- "Vous voyez, j'en ai même oublié mon eau chaude."

Quelques minutes se passent, chacun dans ses pensées lorsque Sidonie arrive dans la pièce et s'adresse à l'Elfe :
- "Dame Fànaviryan, votre robe est arrivée."
- "Ah parfait, vous êtes une perle."
- "Je vous la monte dans votre chambre."
Fànaviryan se lève et suit Sidonie dans les escaliers en direction de sa chambre.

Après, de nouveau, quelques minutes de pause, des bruits de pas cadencés se font entendre. Le marchand reprend ses esprits et se tourne vers les trois compagnons et leur dit :"Le Magistrat arrive." Plusieurs mercenaires se positionnent à l'entrée de la demeure de Golasgil puis deux autres viennent se positionner à l'entrée du salon. Golasgil est allé à la rencontre du Magistrat à l'entrée de sa maison et s'exclame : "Ah, Maître, entrez, entrez. Venez par ici, venez dans le salon. Je vais vous présenter." Le Magistrat entre dans le salon accompagné de Golasgil et suivi de sa femme et d'un homme en armure équipé d'une grande épée. Golasgil demande à Selenia de laisser sa place et de s'installer sur un siège tandis que le Magistrat Tamir vient s'installer, seul, sur le canapé tandis que sa femme reste, dans un premier temps à l'entrée observant toutes les personnes présentes dans la pièce. Selenia la salue par une petite révérence, elle répond par un sourire puis vient s'assoir sur une chaise non loin de la dunéenne et l'homme en armure vient se positionner derrière eux debout. Daëgon reconnait aussitôt le médaillon du Magistrat de l'Arthedain. Le Magistrat, après s'être assis porte un regard sur chaque personne présente, un air sévère, sans éprouver une quelconque empathie. Daëgon baisse également la tête, Selenia répond par un "Bonjour messire" et un "Monsieur" pour Tirash.

Après quelques secondes d'un silence assez pesant, Golasgil prend la parole :
- "Maître, je vous présente la Compagnie de l'Aurore Écarlate, Monsieur Daëgon, Monsieur Tirash et Madame Selenia. Ils m'ont escorté et protégé de Bree jusqu'ici. Vous avez peut-être entendu parler qu'il y avait quelques soucis actuellement."

Dans un premier temps, le Magistrat ne dit rien, il regarde les trois compagnons essayant, à priori, de comprendre les intentions de chacun puis Selenia prend la parole :
- "Notre compagne, Fànaviryan va nous rejoindre dans quelques instants."
- Le Magistrat se tourne vers la dunéenne l'observant des pieds à la tête sans dire un mot. - Tirash prend alors la parole :"Nous sommes un peu impressionné par votre présence, si vous voulez nous poser quelques questions, nous aurons plaisir à y répondre."
- Le Magistrat prend alors la parole :"C'est la première fois que j'entends parler de la Compagnie de l'Aurore Écarlate. Vous pouvez m'en dire un peu plus ?"

Tirash a un regard vers ses deux compagnons et au moment où il allait répondre, il entend la voix de l'Elfe dans le couloir qui demande aux deux gardes postés devant le salon de l'annoncer mais les deux gardes ne réagissent pas. L'Elfe entre alors dans la pièce en indiquant :
- "Veuillez m'excuser de mon retard, messieurs, dames."
- Le Magistrat se lève, il baisse la tête : "Vous êtes toute excusée. Venez-vous assoir, je vous en prie" dit-il en lui proposant de venir s'assoir à côté de lui.
- Fànaviryan répond par une inclinaison un peu plus penchée tout en gonflant le buste en baissant l'abdomen puis vient s'assoir à côté du Magistrat.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 9 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 13 Sep 2020 11:25

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 9 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Dim 13 Sep 2020 11:28

Les PNJ :
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Jeux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron