[AU] Partie du 2 septembre 2020

Venez faire partager vos passions pour les jeux de plateau, les jeux de rôle (JDR), les figurines, les wargames, les jeux de société, les jeux de cartes...

[AU] Partie du 2 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Sam 5 Sep 2020 08:31

Golasgil appelle Alinna qui va conduire les quatre hôtes au deuxième étage où sont situées les chambres des invités. Elle présente à chacun sa chambre. Daëgon et Selenia précisent à Alinna qu'ils prendront un bain mais après une promenade. Ils déposent leurs affaires et rejoignent le jardin. L'elfe prend possession de sa chambre puis ressort également. Elle se rend à la chambre de Tirash et lui demande la réveiller pas trop tard afin qu'elle puisse s'apprêter pour le repas du soir. Elle va ensuite dehors et profite du temps clément pour s'allonger près d'un arbre. Rapidement, elle plonge dans un long sommeil réparateur. Le soleil qui fait son apparition entre les nuages vient réchauffer le visage de l'Elfe.

Pendant ce temps, Tirash demande à Alinna :
"Quand est-ce que je pourrais me laver, prendre un bain ? Vous préférez maintenant ou plus tard ?"
Elle répond : "Oh mais vous décidez, je le prépare quand vous voulez, votre bain."
"Eh bien, dans ces cas-là je veux bien d'ici 30 minutes" répond Tirash.
Alinna répond l'air réjoui et charmeur avec un large sourire : "C'est très bien, c'est ce qu'il nous faudra pour chauffer l'eau et préparer tout ce qu'il faut pour vous nettoyer comme il faut."
En attendant et pour se détendre, l'homme du sud sort sa pipe, s'est installé dans sa chambre sur son lit et prend une pause en fumant.

Daëgon et Selenia s'avancent dans le jardin de Golasgil entretenu par les deux hobbits employés du marchand, Mime et Rimon Sangle. Le jardin est composé de haies, arbres et buissons taillés à la perfection, avec des chemins entretenus, sans mauvaises herbes et une succession de pelouses. La demeure de Golasgil est située sur une colline qui surplombe le village de Lézeau. Au nord, ils peuvent distinguer la rivière de l'Eaubelle qui a quitté depuis plusieurs kilomètres la Grande Route de l'Est. Selenia interpelle Rimon qui était en train d'arroser quelques fleurs et lui demande :
- "Vous avez des plantes exotiques dans le jardin ?"
Rimon est surpris d'être interpelé de la sorte et répond :
- "Bien le bonjour M'damoiselle !"
- "Bien le bonjour Monsieur le jardinier. Dites..." répond Selenia qui est interrompu.
- "Rimon, Rimon Sangle" indique le jardinier et il pointe l'autre Hobbit affairé dans le jardin "et ça, c'est mon cousin Mime mais moi, je suis meilleur que lui, je connais mieux le jardin que lui."
- "Je voulais savoir si vous avez que des plantes locales ?"
- "Bah oui, ma p'tite Dame ! Qu'est-ce que vous voulez faire pousser d'autre !!"
- "Je ne sais pas, il y aurait pu y avoir des fleurs exotiques ou des arbres fruitiers"
- "Comment ça des plantes exotiques ??"
- "Des plantes qui viennent d'autres pays, d'autres contrées, des plantes rares."
- "Ouh, bah, bah, bah, pourquoi on irait mettre ça ??"
- "Je ne sais pas... pour agrémenter... commence Selenia avant d'être interrompue par Ruimon
- "On a déjà assez de soucis comme ça, ça pousse bien comme il faut, que ça soit joli pour le Maître."
- "D'accord. Ce que je veux dire, c'est qu'une plante un peu particulière peut embellir facilement un jardin. C'était ça que j'entendais mais ce n'est pas grave, je posais juste la question."
- "Vous n'êtes pas d'ici ma p'tite dame."
- "Non"
- "Ça se voit, vous n'êtes pas du coin. Vous êtes une amie du Maître ?"
- "En quelque sorte. Et vous, ça fait longtemps que vous travaillez pour son service ?"
- "Oh oui, ça fait quelques mois que l'on travaille là. Ça va."
- "Et vous avez fait tout ça en quelques mois ?"
- "Oh, non, non, c'était déjà là. Bon, c'était un peu en friche, il a fallu travailler mais vous savez les gens qui étaient ici, ils sont morts avec la Peste." indique Rimon et il pointe du doigt l'autre demeure et indique "Là c'est autre chose, ils sont partis. Ils nous aimaient pas trop..." puis en chuchotant, il indique "Vous me direz, il nous aime pas trop non plus".
- "Le Maître ?"
- "Oh non, il nous cause pas trop le Maître, il est sur ses affaires, on comprend qu'il a autres choses à faire. Non, je vous parle de l'autre d'à côté, il nous aime pas trop celui-là..."
- "Et ça fait longtemps qu'il est là ?"
- "Lui ? Non, c'est tout récent, ç& fait deux - trois mois qu'il est là. Et il nous aime pas. Il nous gronde dessus. On a failli se prendre des coups de lance avec les vilains messieurs qui sont là. Il ne faut pas que l'on s'approche..." indique Rimon et d'une voix plus basse en vérifiant autour de lui puis montre la maison d'à côté "Et des fois, la nuit, la dame, on la voit".
- "La dame ?"
- "Oui, la dame. Elle fait des trucs avec des lumières et tout, c'est bizarre..." indique Rimon, toutjours d'une voix basse.
- "Elle fait ça dans la maison ?"
- "Non !! Elle fait ça dehors, elle va dehors, c'est bizarre, dans la nuit comme ça..."
- "Elle va peut-être regarder les étoiles ?"
- "Bah... bah... pourquoi elle irait regarder les étoiles. C'est une drôle d'idée... En tout cas, vous vous les connaissez peut-être ?"
- "Non"
- "C'est la première fois que je vous vois ici."
- "Oui, c'est possible que l'on revienne ici régulièrement."
- "Vous avez l'air de vous y connaître un peu en plantes ?"
- "Oui, oui, ça m'intéresse. Si un jour, vous trouvez des plantes... euh exo...tiques, c'est ça ? Et bien, ramenez-nous en."
- "D'accord, j'y penserais. C'est un beau travail que vous avez fait ici." À cette remarque de Selenia, Rimon ouvre un large sourire et répond :"Oh merci M'dame, vous êtes bien gentille ! On y met du temps parce qu'avant, c'était en friche tout ça et donc, il a fallu travailler dur mais le Maître, il est content. Il nous le dit pas mais on sait qu'il est content. C'est Gelse, elle nous a dit ça. C'est ma cousine, un peu éloigné et elle nous a dit que le Maître était content de son jardin."
Selenia demande alors :
- "Tout le village, c'est votre famille ?"
- "Oh bah, plus ou moins, oui, oui, bah oui, on est du coin. Et puis, vous savez, ceux qui sont encore à l'autre bout, les cousins, ils viennent par ici maintenant. Ils savent qu'en venant, ici, dans le village, ils seront avec les cousins. Les grands-parents nous aident. On se réunit régulièrement, on cause entre nous. Enfin, vous voyez quoi..."
- "Et vous, ça fait longtemps que vous êtes arrivé ?"
- "Moi, ça fait bien vingt ans que je suis arrivé ici. Nous avons, nous étions pas très loin de la Vieille Forêt mais il se passait des choses bizarre par là-bas... Pffou... Ici, au moins, on est tranquile. On a encore régulièrement des cousins qui viennent. Heureusement, Maître nous donne du travail, il nous donne de l'argent, enfin, voilà, ça nourrit la petite famille." - "Il vous achète vos récoltes ?"
- "Euh, non. Il ne s'occupe pas de ça le Maître. Bon, excusez-moi ma p'tite dame mais..." indique alors Rimon en s'apprêtant à partir.
- "Vous avez quelqu'un qui s'y connait en plantes dans le village ?
Rimon réfléchit puis répond :
- "Vous devriez demander à Gelse. Elle aime bien ça les plantes, elle va régulièrement dans la forêt et tout ça." - "D'accord, j'irai la voir."
- "Elle passe du temps avec les cousins. Ce n'est pas comme cette Sidonie, elle... elle devrait venir un peu plus avec les cousins..."
- "Oui mais elle doit s'occuper des bains..."
- "Ne lui dites pas tout ça sinon je vais me faire gronder."
- "Non, non, moi, je ne dis rien."
- "On doit garder ça pour nous"
- "Non, non, je ne suis pas là pour dire mais pour causer des plantes."
- "Oui, c'est bien ce que j'ai compris. Et puis, ne dites rien par rapport à la dame. Même le Vieux, il trouve ça bizarre."
- "Le vieux ? Vos grands-parents ?"
- "Oui, oui, le vieux Sangle. On lui en a causé et il trouve ça un peu bizarre mais bon. Il nous a dit "il ne faut rien faire. Vous laissez, pas d'histoire." - "On n'en parle pas. De toute façon, je ne sais même plus qui m'a dit ça. Je ne me souviens même plus que l'on me l'ait dit." Ces propos de Selenia font rire Rimon qui reprend alors ses outils et reprend ses activités dans le jardin.

Selenia rejoint Daëgon qui a eu l'occasion de faire le tour du jardin et d'observer les environs. Ils décident de prendre la route et descendre pour se rendre au village.

Après une demi-heure de pause, Alinna vient frapper à la porte de Tirash pour lui indiquer que son bain est prêt. Ils descendent alors au rez-de-chaussée et entrent dans la salle-de-bain. Une baignoire en cuivre est située au milieu de la pièce. Sidonie la remplie avec de l'eau chaude qui chauffe dans la cheminée située au fond de la pièce. Elle demande alors à Sidonie de quitter la pièce et elle referme la porte à clef. Elle s'approche alors de Tirash qui lui fait un sourire. Elle va pour enlever la tunique de l'homme en indiquant :
"Vous permettez ?" et Tirash de répondre :"Bien sûr, allez-y.". Alinna commence alors à le dévêtir et pose un regard assez surpris en découvrant les marques sur le corps de Tirash en particulier sur son bras. À ce moment, Tirash lui prend la main et lui dit : "Hé oui, j'ai vécu quelques moments difficiles. On a tous des épreuves à franchir, des moments de peine et des moments de joie". Elle ne semble pas réagir à ces propos et reprend alors d'enlever les derniers nœuds de ses vêtements. Lorsque Tirash est complètement nu, Alinna pose un regard sur le corps de l'homme et après quelques instants, elle lui demande de rentrer dans le bain. L'homme rentre dans le bain et indique : "Je suis désolé, je suis très mal à l'aise par rapport à cette situation. C'est la première fois que je me retrouve dans un bain avec quelqu'un qui me sert." Alinna répond :"Ne vous inquiétez pas, je vais vous détendre..." Elle prend alors quelques utensiles et s'approche de la baignoire. Elle commence à savonner Tirash puis froter l'intégralité du corps et s'arrêter en particulier au sexe qu'elle va manipuler jusqu'à produire du plaisir. Lorsqu'Alinna a fini de nettoyer le corps de Tirash celui-ci prend la parole :"Merci beaucoup Alinna. Vous avez une vie agréable ici ?". Elle reste regarder Tirash, étonnée par la question et semble hésiter à répondre. Tirash reprend alors la parole "J'ai vu que vous aviez passé beaucoup de temps avec Golasgil, qu'il vous regardait un peu comme moi tout à l'heure. Vous avez vu mon tatouage, j'ai servi des gens pendant très longtemps. Et, à chaque fois que je rencontre quelqu'un, je m'interroge : est-ce qu'il est bien là où il est ? Est-ce qu'il a des conditions de vie difficile ?" À ces mots, une petite larme commence à couler le long du visage d'Alinna. Elle s'approche de l'homme du sud qui est sorti du bain en train de se sécher et elle vient chercher ses bras. Tirash la serre alors dans ses bras. Elle sanglote. Tirash lui demande :"Qu'est-ce qui vous arrive ?" Elle répond alors :"Il me demande des choses... Je lui les fais mais... je ne suis pas pour ça, je ne suis pas pour ça... Vous savez, avant, je n'avais pas de travail. Il est gentil avec moi mais ce qu'il me demande de faire. À vous, je vous l'ai fait mais vous êtes gentil avec moi, je l'ai fait par plaisir, pour vous faire plaisir mais, lui, à chaque fois, il le demande" puis en baissant le ton de sa voix, elle chuchote :"il me dégoûte !". Tirash demande alors :"Vous avez de la famille dans le coin ?" Alinna répond "Non, je n'ai personne..." et elle se ressaisit, sort de l'étreinte et dit :"Bon, écoutez, il faut que vous vous habillez, j'ai d'autres tâches à réaliser." Elle sèche rapidement ses larmes et quitte la pièce. Tirash lui indique juste avant son départ :"Vous pouvez compter sur ma discrétion." Elle s'arrête au moment où elle allait ouvrir la porte, elle se retourne, dit simplement :"Merci" et quitte la pièce.

Pendant ce temps, Daëgon et Selenia sont descendus au village par la route. Ils se dirigent vers l'auberge du "Long Séjour". Dans la grande pièce principale, deux hommes sont assis autour d'une table et un couple se trouve derrière le comptoir situé le long de la pièce principale sur la droite. Daëgon et Selenia se dirigent vers le comptoir. L'aubergiste leur propose à boire :
"Bonjour, que voulez-vous ? J'ai du cidre ou de la bière si vous avez soif !"
Selenia répond "Il n'est pas trop fort votre cidre ?".
"Non", répond l'aubergiste, "c'est du cidre local"
"Dans ce cas, allons-y pour un cidre alors. On était bien chargés à midi." indique Selenia.
"Ah bon ? Vous n'êtes pas du coin, vous ?" demande l'aubergiste.
"Non, non, on arrive de Bree." répond Selenia.
"Vous vous êtes arrêtés où ce midi ? Vous n'étiez pas ici." demande l'aubergiste.
"On est chez Maître Golasgil." répond Selenia.
"Ah, Golasgil est rentré ! Ça fait un moment qu'il était parti ?" demande l'aubergiste.
"Je ne sais pas, c'est la première fois que l'on vient" répond Selenia.
"Vous restez longtemps ici ?" demande, de nouveau, l'aubergiste.
"Non, à priori, nous allons repartir demain. On a déjà un logement." indique Selenia. "Il y avait de la place si vous aviez besoin. En tout cas, ça fait du bien de voir du monde. Allez, celle-là, elle est pour moi. " précise l'aubergiste. Daëgon et Selenia remercient l'auberge pour le verre qui demande : "Et comment va Golasgil ?"
"Ben pas mal, on dirait" répond Daëgon et Selenia ajoute :"Il est content de ses affaires.".
"Ah oui, c'est plutôt florissant ! Il nous amène, de temps en temps, des voyageurs. On n'a jamais eu trop l'habitude de voir des Nains dans le coin. Ils viennent régulièrement voir Golasgil. Par contre, lui, on ne le voit pas très souvent. Vous pourriez lui dire de venir voir ses vieux camarades. Au début où il est arrivé, il venait souvent nous voir mais, depuis plus de six mois, on ne le voit plus ici. Il fait un peu son fier..." indique l'aubergiste.
Selenia répond :"Le premier jour où on est là, le premier jour, on est là !"
"Ah oui, c'est bien vrai ça. Hé bien, écoutez, la deuxième tournée, elle est pour moi." indique l'aubergiste qui explique que depuis que Golasgil a fait fortune, il ne vient plus à l'auberge. La fortune du marchand semble se savoir dans le village. Avec l'arrivée des Hobbits, les Humains ont tendance à se souder et l'auberge est le lieu de rendez-vous du forgeron, du maréchal-ferrant qui viennent tous les jours, au moins, boire un verre. Les soldats du Magistrat ne viennent pas tous les jours à l'auberge. Ils profitent de l'absence du Magistrat pour venir dans le village. Ni le Magistrat, ni sa femme ne sont venus dans l'établissement. Du coup, ils ne le connaissent pas directement mais en entendent parler par le biais des mercenaires. Le représentant de l'Arthedain serait assez austère, peu enclin aux plaisanteries. Concernant sa femmme, ils entendent régulièrement des rumeurs sur ses agissements, ses balades nocturnes. Elle aurait même été aperçue nue dehors en train de danser, une nuit où il pleuvait. Il serait assez remonté contre les Hobbits que l'aubergiste appelle les "nabots". Il aurait fort à faire avec eux. Dans l'auberge, les Hobbits locaux ne viennent pas, seuls les voyageurs Hobbits peuvent s'arrêter ici lorsqu'ils n'ont pas de la famille ici. Les locaux s'arrêtent à la ferme des Sangle où toutes les semaines, ils se réunissent, de grandes réunions familiales. L'aubergiste conseille même aux deux hôtes de se méfier des "nabots" qui travaillent chez Golasgil :"Restez discrets, tout ce que vous direz, va être rapporté ensuite chez les Sangle. Soyez discrets si j'ai un conseil à vous donner."

Les deux seuls voyageurs assis autour d'une table dans l'auberge ont le visage recouvert d'une capuche. Ils ne parlent pas. Ils mangent et boivent en silence. Après environ trente minutes, ils se lèvent, viennent au comptoir. L'un d'entre eux sort une bourse et paye l'aubergiste. Daëgon et Selenia remarquent que les deux portent, sous leur cape et en essayant d'être discret sur ce qu'ils portent, une armure de cuir cloutée ainsi qu'une dague et une épée large. Des traces de coup sur l'armure indique que celle-ci a servi par le passé. Au moment où il paye, Daëgon plus près de lui, constate qu'il porte au doigt, une bague avec un symbole qu'il n'arrive pas à voir. L'homme remet rapidement son gant et dissimule ainsi l'objet. Ils quittent alors l'auberge sans dire un mot. Deux minutes plus tard, des bruits de sabots se font entendre partant en direction de l'ouest vers Hobbitebourg.

Après une petite heure dans l'auberge, Daëgon et Selenia retournent à la maison de Golasgil. Lors de leur retour, Tirash va dans le jardin et va examiner l'Elfe voir si elle dort toujours profondemment ce qui est le cas. Il remonte alors dans sa chambre. Daëgon est allé demander à prendre son bain qui va devoir attendre vingt minutes, le temps qu'Alinna prépare la salle de bain et l'eau chaude.

Selenia en profite pour aller parler à Gelse. Ne la trouvant pas, elle s'adresse à Alinna qui lui demande : - "Mais pourquoi vous cherchez Gelse ?"
- "J'ai des choses à lui demander."
- "Des choses à lui demander ?? Vous pouvez me demander, vous savez, je serais tout à fait en capacité de pouvoir répondre à toutes vos demandes, Madame."
- "Je cherche des informations sur les herbes que l'on peut trouver dans la nature, par ici."
- "Les herbes que l'on peut trouver par ici... mais... je ne suis pas sûre que Gelse va vous aider par rapport à ça ?"
- "On m'a dit qu'elle avait des connaissances donc je voulais..."
- "Qui vous a dit ça ?"
- "Son cousin"
- "Alors son cousin !" Alinna lève les yeux au ciel puis reprend :"vous savez, ils sont tous cousins ici alors..."
- "Oui mais c'est l'un de ses cousins."
- "Et vous ne vous souvenez pas de son nom ?"
- "Ah non. Je crois qu'il s'appelait Sangle."
- Alinna commence à s'emporter, à faire des gestes puis elle se reprend :"Excusez-moi Madame, excusez-moi. Je m'emporte, je m'emporte... Non, non, je ne voulais..." Elle prend alors un ton posé et didactique :"Vous savez ici, dans ce village, ils s'appellent tous Sangle !!"
- "Ah oui, c'est ça."
- "La prochaine fois, vous saurez, il est important de leur demander leur prénom ! Ici, ils sont tous des Sangle. Bon, si vous voulez la voir, elle est aux cuisines. Je ne vous montre pas le chemin, vous savez où c'est. Vous m'excuserez. Dame, heu, heu..."
- "Selenia"
- "Oui, Dame Selenia, est-ce que vous comptiez prendre un bain ?"
- "Oui, tout à fait après le Seigneur Daëgon"
- "D'accord, hum, hum, je pense d'ici une heure, une heure et demie ?"
- "Pas de problèmes, ça sera parfait." finit par dire Selenia. Alinna commence à monter les marches et se dirige vers le deuxième étage en appelant Daëgon :"Le bain est prêt."

Selenia se dirige alors aux cuisines. De bonnes odeurs se dégagent de la pièce. Gelse et Sidonie sont, les ustensiles à la main, à préparer des légumes qui sont mis dans un grand plat. Gelse dirige sa cousine dans les préparations, les tâches à réaliser, d'une voix très douce. Lorsque Selenia entre dans la pièce, les deux servantes baissent la tête en signe de salutation.Selenia prend alors la parole : "Ah, mais dites-moi, ça sent très bon." Elles sont toutes les deux un peu gênées par ce compliment. Selenia reprend la parole : "Dites, Dame Gelse, je suis désolé de vous déranger, vous êtes occupée. Ce n'est pas grave, vous aurez peut-être du temps à m'accorder plus tard. J'ai entendu dire par votre cousin que vous y connaissiez en plantes de la forêt." Elle est surprise par les propos de la Dunéenne et commence à rougir. Selenia ajoute :"Si vous aviez un moment, j'aimerais bien parler un petit peu avec vous, peut-être tout à l'heure mais ça me parait compliqué avec tout ce que vous avez à faire, après le repas ou demain matin. Si vous avez un petit moment, ça serait avec plaisir." Gelse, avec une attitude mesurée, semblant sur la défensive prend la parole :
- "Vous avez dit mon cousin ?"
- "Oui, Rimon."
- "Ah oui, vous avez discuté avec Rimon tout à l'heure ?"
- "Oui, tout à fait"
- "D'accord. Oh, mais vous savez je m'y connais, je m'y connais... je vais juste dans la forêt ramasser quelques plantes, comme ça. Vous seriez là, demain matin ?"
- "On doit partir demain matin mais j'aurais, peut-être un petit moment avant de partir, oui."
- "D'accord, j'arrive tôt le matin, ici, dans la demeure de Maître Golasgil. On pourra en parler si vous voulez."
- "D'accord, passez me réveiller si vous voulez si vous arrivez tôt."
- "Mais attendez, excusez-moi" finit par dire Gelse en interrompant la conversation et se dirigeant vers le four. Elle se retourne ensuite vers Selenia :"Oui, oui, je peux venir jusqu'à votre chambre demain matin ?"
- "Très bien, parfait !" répond Selenia puis quitte la cuisine.

Alinna remonte chercher le Dùnedain et l'accompagne dans la salle de bain. Elle ferme la porte et commence à désabiller Daëgon qui se laisse faire. Elle admire ce grand corps, viril, bien plus grand qu'elle avec un regard très charmeur. Daëgon lui rend ces regards charmeurs et va se glisser dans le bain. Alinna prend alors du savon, une brosse, puis une éponge pour venir nettoyer le corps du Dùnedain. Elle va ensuite s'attarder sur sa verge l'amenant jusqu'à l'apothéose.

Après ce plaisir, Alinna va reprendre la discussion et va demander à Daëgon :
"Vous êtes originaire d'où Monseigneur ?"
"Je suis originaire de Fornost Erain." indique Daëgon
"Il me semblait bien que vous étiez de l'Arthedain. Je suis originaire de Roude entre Fornost Erain et Annùminas. J'ai quitté mon village, j'étais encore très jeune. J'ai préfé fuir cette région, des évènements douloureux s'y sont déroulés." indique Alinna.
Voyant que la jeune femme est triste à ces pensées, Daëgon la prend dans ses bras pour la consoler. Puis, elle lui demande :
"J'espère que ce moment vous a convenu, que vous avez pu y prendre du plaisir."
Daëgon répond :"C'était vraiment parfait, je vous remercie.". Il finit de s'habiller et Alinna quitte la pièce en lui souhaitant une bonne fin d'après-midi.

Une demi-heure plus tard, Tirash va, de nouveau, voir l'Elfe qui semble plus disposée à se réveiller.
- "Oh Tirash, merci pour ce réveil. Je viens de faire de drôles de rêves..." indique Fànaviryan.
- Tirash lui répond : "Tu devrais aller voir Selenia, elle aura peut-être quelque chose pour toi."
- "Ah, c'est une bonne idée. Oui, je me sens encore un à côté de mes chausses."
- "Tu as une sale gueule !" finit par lacher Tirash
- "Par contre, toi, tu es bien tout prêt !!"
- "Je viens de passer un après-midi surprenante."
- "Qu'est-ce qu'il y a de si surprenant dans un si petit village comme ça ?"
- "Eh bien, écoute, tu sais, j'ai pris un bain et, bien..., tu as bien vu que j'avais envie d'asticoter Alinna. Je me suis retrouvé dans cette position bizarre de me faire servir et ça m'a perturbé par rapport àce ce que j'ai pu vivre avant. Enfin bref, du coup, c'est elle qui m'asticoté et j'ai parlé un peu. Apparemment, elle n'est pas heureuse de sa vie ici. Je la sens un peu agressée par les ardeurs de Golasgil."
- "On a pu supputer ça dès son arrivée."
- "Oui, elle aurait pu le faire avec un certain plaisir, on va dire mais apparemment, ce n'est pas le cas. Elle a fondu en larmes."
- "C'est vraiment un personnage qui a un double visage, ce Golasgil."
- "Je m'interroge, effectivement..."
- "Il ne nous a pas tout dit, il ne nous a pas évoqué la dispersion de certaines armes, quand même, que vous avez pu constater avec Daëgorn, enfin, Daëgon. Je vais suivre ton conseil, je vais aller quérir Selenia pour savoir si elle a un peu d'herbes à Hobbits qui m'adouciraient, un peu, ce mal de crâne."
- "Ouais et il faudrait que tu prennes un bain aussi." finit par dire Tirash.

À 16 heures 30, Alinna monte aux chambres et proposent aux invités de prendre un goûter dans la salle à manger. En descendant, ils croisent dans le hall d'entrée plusieurs Hobbits arrivent avec des caisses comprenant des légumes, de la viande, des œufs, de la farine et d'autres produits qu'ils amènent dans la cuisine. Une certaine agitation commence à se faire entendre dans la cuisine.

Après s'être installés dans la salle à manger, Alinna apporte de la brioche toute chaude, de la confiture, du miel et un pichet de lait. Elle referme ensuite les portes et laisse ainsi les quatre aventuriers seuls dans la pièce. Fànaviryan profite de ce temps pour raconter les rêves qu'elle vient de faire lors de sa sieste réparatrice. Puis Selenia demande à ses compagnons de se rapprocher et elle commence à chuchoter :"Et tout à l'heure quand nous étions à l'auberge, il y avait deux types qui étaient encapuchonnés et ça avait l'air d'être des soldats. Je me demande si ce n'était pas des soldats de l'Arthedain qui viennent espionner ou quelque chose comme ça. Quand on a commencé à parler, ils sont partis. Peut-être que les choses que l'on a dit, ont intéressés ces hommes. Je ne sais pas." À ce moment, Selenia interrompt ses propos. En effet, des bruits de pas relativement discrets se font entendre derrière la porte principale. Tirash qui est le plus près de la porte, a pu constater que la porte s'est légèrement entrouverte et qu'une main s'est légèrement glissée. Cette même main le carressait, en début d'après-midi dans la salle de bain. Réagissant aussitôt, Tirash réussit à basculer sa chaise en arrière, à la faire pivoter et, dans le même mouvement venir ouvrir la porte. Derrière la porte, Tirash se retrouve face à Alinna qui venait, tout juste, de retirer sa main mais n'a pas eu le temps de partir. Tirash demande alors à la gouvernante :
- "Alinna, que faisiez-vous ?"
- "Je... je... je... venais débarasser. Vous avez terminé ?"
- "Euh, non, nous sommes en train de discuter. Très bien." indique Tirash en lui lançant un regard déçu puis il rentre dans la salle à manger. Elle referme la porte et le groupe entendant alors des bruits de pas assez prononcés qui s'éloigent. En rentrant, Tirash indique : "C'était Alinna, peut-être qu'elle nous écoutait." Selenia poursuit sa réflexion mais doit reprendre ses propos, l'Elfe n'ayant pas bien écoutée toute la discussion.
- "Daëgon, je ne sais pas si les armures te disaient quelque chose ? demande Selenia
- "Non pas plus que ça mais il avait une bague. Or n'importe qui ne porte pas de bague. Et après, ils sont partis vers Hobbitebourg, à priori. Clairement, ils voulaient être discrets." indique Daëgon.
- "Après, ça peut-être simplement des voyageurs qui veulent circuler discrètement... pas forcément des espions." selon Selenia.
- "Et vous avez appris quoi avec l'aubergiste ?" demande Fànaviryan.
- "Il nous a indiqué que la femme du Magistrat était un peu bizarre. Elle va danser nue sous la pluie la nuit. Elle devrait là ce soir." indique Selenia
- "Il vous a raconté pas mal de choses, l'aubergiste" souligne Fànaviryan.
- "Les deux hommes n'ont pas parlé à l'aubergiste. Ils sont restés dans leur coin." explique Selenia
- "Peut-être des voyageurs de passage" suppose Fànaviryan.
- "En tout cas, ils voulaient être discrets. On a su également que les Hobbits se réunissent dans une ferme, au moins, une fois par semaine pour faire la fête entre eux. " Selenia est interrompu dans son discours par un bruit, quelqu'un frappe à la porte. Après quelques secondes, Alinna ouvre la porte d'un geste franc et indique : - "Dame Selenia, votre bain vous attend."
- "Ah parfait, j'arrive !" répond Selenia.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 2 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 7 Sep 2020 16:41

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 2 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 7 Sep 2020 16:42

Les PNJ :
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 2 septembre 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 7 Sep 2020 20:26

Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Jeux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron