[AU] Partie du 5 août 2020

Venez faire partager vos passions pour les jeux de plateau, les jeux de rôle (JDR), les figurines, les wargames, les jeux de société, les jeux de cartes...

[AU] Partie du 5 août 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 17 Aoû 2020 14:36

La matinée se déroule dans de bonnes conditions avec un soleil radieux qui illumine la route de l'Est qui suit, toujours l'Eaubelle vers leur destination. Après plus de trois heures de route, ils arrivent à l'entrée du village de Lézeau. Montée sur son cheval, Fànaviryan s'exprime du haut de son cheval et face aux quelques villageois présents lance : "Place, place à la compagnie de l'Aurore Écarlate et du seigneur Golasgil". Les jeunes hobbits sortent de leurs maisons, des jardins et viennent admirer l'elfe si haute sur son cheval, elle impressionne les habitants et attire toute l'attention ce qui permet aux passagers du chariot de traverser le village discrètement. Pendant toute la traversée du village, les enfants hobbit sont en admiration devant cette cavalière si haute et majestueuse sur sa monture. Ils poussent des cris d'admiration, de stupéfaction, de surprise et de curiosité. Fànaviryan doit maîtriser son cheval et progresser lentement dans le village pour éviter les enfants qui s'aglutinent tout autour d'elle. La plupart des habitants de Lézeau sont sortis de chez eux, le plus souvent au pied de leur maison scrutant cet attroupement et saluant ensuite Golasgil qui semble être bien connu dans le village.

La majorité de la population locale est composé de Hobbits qui se sont, principalement, installés autour de la colline qui borde l'étang de Lézeau. Seuls quelques humains sont encore présents dans le village dont les écuries situées à l'entrée du village. Deux sont en train de les nettoyer lorsque le chariot passe dans le village. Plusieurs chênes sont présents autour du plan d'eau. L'autre humain présent est le forgeron situé non loin de la place du village. Non loin se trouve l'auberge du "Long Séjour" détenue par une famille humaine. D'autres habitations humaines sont présentes mais semblent avoir été abandonnées depuis quelques années.

Sur les hauteurs de la colline, deux grandes bâtisses dominent le village. Le chariot quitte la route principale pour s'engager sur le chemin qui monte vers ces deux majestueuses demeures. Golasgil explique, alors, avec une grande fierté que la première maison lui appartient et que la seconde à proximité est celle du magistrat de la Comté. Celle-ci se présente par son jardin, bien entretenu, richement arboré. Le bâtiment principal comprend trois étages, une construction tout en pierre, massive avec des dorures aux fenêtres. L'autre grande bâtisse présente les mêmes caractéristiques et possède un bâtiment annexe assez grand sur deux étages. Au moment où ils entrent sur le terrain de Golasgil, plusieurs hommes, en tenue militaire, sont sortis de ce dernier bâtiment et observent de loin Golasgil et ses compagnons. Daëgon a reconnu, aussitôt, leur emblème, une troupe de mercenaires originaires du Cardolan, les Tulkarim. Réputée pour leur efficacité, cette troupe est, essentiellement, employée par des gens fortunés ayant les moyens de financer leurs salaires.

En arrivant devant la maison, Golasgil sort du chariot, en ouvrant les bras pour présenter sa maison : "Voici ma modeste demeure" dit-il, avec une large fierté. Deux Hobbits viennent alors dans l'allée de la maison, laissant de côté leurs outillages de jardin. Ils viennent saluer le maître de la maison en baissant la tête : "Seigneur Golasgil". Le marchand regarde les deux hobbits puis se tourne aussitôt vers l'édifice. Le chariot va être envoyé par les deux serviteurs vers le hangard situé non loin de la demeure. Fànaviryan demande à Golasgil où elle peut laisser son cheval. Le marchand pointe du doigt les deux hobbits qui vont se charger de mettre tous les chevaux à l'abri.

Golasgil invite tous les voyageurs à entrer dans la demeure. La première pièce est un grand hall avec un double escalier en marbre montant vers les étages. Un tableau de Golasgil trône au centre de cet escalier, bien en évidence en face de la porte d'entrée. L'ameublement et la décoration sont luxueuses, dans les tons dorés. Des tapisseries ornent les murs blancs.

Lors de leur entrée dans la maison, deux femmes hobbits se précipitent depuis une des portes du fonds pour venir saluer Golasgil et ses invités. Le marchand semble les ignorer toutes deux et proposent à ses hôtes de prendre une collation dans la salle à manger, pièce située à gauche de l'entrée. Sur un ton agacé, il demande à l'une des deux servantes d'aller préparer à manger et à boire et à l'autre, il demande qu'elle aille chercher Alinna. La première retourne dans la pièce du fonds tandis que la seconde monte rapidement l'escalier pour se rendre à l'étage. En arrivant dans la grande salle de réception, il demande à ses invités de s'assoir tout en espérant qu'ils apprécient les lieux. L'Elfe demande à Golasgil s'il a acheté, il répond : "Non, non, je l'ai acheté à vil prix, la maison était vide. Les précédents habitants avaient fuis la petite populace qui vit ici. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais la ville, malheureusement, se dépeuple et les petites gens viennent s'y installer ici..." "Mais ils ont l'air très serviables", répond Fànaviryan. Il dodeline de la tête et lève les yeux en l'air et répond : "Pufff... vous savez, ils ne sont pas très... Heureusement, on peut encore faire appel à du personnel plus..." et il fait alors un geste en levant la main vers le haut désignant des personnes plus grandes.

Une grande table massive est située au centre de la salle à manger. Des chaises et fauteuils en velours sont disposés autour de la table et dans quelques coins de la pièce. Des tentures illustrées de scènces de chasse sont disposées aux murs. De larges fenêtres offrent une belle luminosité dans la pièce ornées de longs rideaux en velours. Deux buffets sont disposés contre les murs ainsi que deux comodes avec quelques bibelots d'ornements.

Quelques minutes plus tard, une jeune femme apparait dans la salle. Alinna apparait, une jeune servante, brune, mince, un petit sourire au coin des lèvres, les mains posées sur sa taille. D'une jolie courbette, elle salue l'ensemble des convives. Les yeux de Golasgil deviennent pétillants et surtout lubriques lorsqu'il observe la jeune femme. Il lance alors un petit clin d'œil complice à Tirash et Daëgon. Elle s'approche de Golasgil qui commence par lui mettre la main sur les fesses. Il lui demande ce qui s'est passé depuis son départ. Elle évoque alors la réception de quelques messages. Le marchand se retourne alors vers les quatre compagnons : "Vous m'excusez, j'ai affaire avec cette très chère Alinna.", dit-il avec un large sourire. Il quitte alors la table, se dirige dans le fond de la salle en compagnie d'Alinna. Il ouvre la porte et les convives peuvent voir dans l'autre pièce un bureau avec une bibliothèque derrière.

Pendant que Tirash, Selenia et Daëgon attendent patiemment la collation assis autour de la table tout en discutant de leur voyage dans la Comté, Fànaviryan fait le tour de la pièce en s'attardant un peu plus du côté de la porte du bureau de Golasgil. Elle tend un plus l'oreille lorsqu'elle est à hauteur de la porte mais elle n'entend aucun bruit. Elle insiste un peu plus mais ne semble pas percevoir le moindre son. Elle entend alors Selenia qui s'exprime : "Ah, voilà le repas qui arrive ! Mettons nous à table." Fànaviryan réagit et vient se remettre à en s'adressant à Selenia : "Ah, tu es comme moi, tu as fort faim !!". Les deux servantes hobbits arrivent, tête baissée, avec chacune un plateau comprenant une carafe avec de l'eau, du vin, du pain, du fromage, du jambon et des fruits. Les plateaux sont posés au bord de la table et les deux femmes quittent, de nouveau, la salle. "Un grand merci à vous" répond Tirash aux deux hobbits bien surprises des propos de l'homme. Elles regardent alors Tirash, le regard, au départ méfiant puis finissent par sourire. "Je m'appelle Tirash, enchanté" lance l'homme du sud. Elles répondent toutes les deux : "Enchantez, Seigneur Tirash" en baissant la tête. Tirash réplique aussitôt : "Je ne suis pas un seigneur...". Elles baissent alors la tête ne sachant quoi répondre et quittent la salle à manger.

Les quatre compagnons vont avoir le temps de prendre leur collation avant que Golasgil ne revienne de son bureau. Les produits proposés pour le repas ont très bon goût. Le vin, en particulier, est de qualité voire le meilleur vin qu'ils ont pu boire de leur vie. Golasgil revient environ une vingtaine de minutes dans son bureau avec Alinna. Il vient s'assoir l'air très satisfait. Daëgon, le verre à la main, interroge Golasgil sur la provenance du vin. Il explique, avec une grande fierté qu'il provient du Dorwinion, une région très lointaine mais réputée pour son vin. Selenia et Daëgon ont eu l'occasion d'en entendre parler de l'excellente réputation du vin de cette région lointaine, au-delà des Monts brumeux et de la Grande Forêt. Selenia semble réagir plus vite que les autres à ce bon vin, ses joues rougissent et ses gestes deviennent moins sûrs.

Tirash prend alors la parole : "Hé bien, Golasgil, je savais que vos affaires étaient florissantes mais à ce point, c'est incroyable..." "Soyons modeste, je débute, je débute mon cher ami..." répond le marchand. Tirash reprend la parole : "Et juste en faisant du commerce avec les hobbits, non ?" Golasgil répond :"Non, non, non, justement, ça tombe bien que vous en parliez, je suis un peu embêté. Ma très chère Alinna m'a annoncé quelques nouvelles et je vais devoir rapidement aller rejoindre mes amis des Montagnes bleues." "Mais, en tout cas, vous avez un très bel escalier" indique Selenia quelque peu éméchée, "Oui, vous avez pu remarquer, j'ai demandé à un petit artiste de me faire une peinture comme ça, j'espàre que vous avez apprécié", répond Golasgil avec une grande fierté. "C'est un très bon t'artiste..." lance Selenia. Ravi, il propose une nouvelle tournée de vin et en propose, en premier lieu, à Selenia. Tirash modère sa consommation de vin laissant Golasgil à son enthousiasme. L'elfe boit un peu trop vite ce deuxième verre qui lui brûle la gorge. Elle est prise d'une quinte de toux pendant quelques minutes ce qui va interrompre la discussion pendant quelques temps. Golasgil se lève, s'approche de l'Elfe, lui propose de l'eau et reprend alors ses propos en restant debout : "Il va falloir que j'aille jusqu'aux Montagnes bleues, une affaire assez urgente, comme vous le savez, j'ai récupéré des marchandises à Khazad-Dûm qui vont fortement intéresser mes amis des Montagnes bleues et, à priori, ils souhaiteraient faire affaire avec moi. Et, c'est essentiellement grâce à eux que mes affaires sont florissantes à ce jour. Mais, j'ai une autre affaire en cours et vous pourriez peut-être m'aider, évidemment, moyennant une rémunération. Je ne sais pas si je vous en ai parlé mais j'ai commencé à avoir des pourparlers avec une population qui vit sur le Brandevin que l'on appelle les hommes des rivières, je ne sais pas si vous les connaissez... si vous en avez entendu parler." "Ceux que l'on a vu sur le pont du Brandevin, l'autre jour ?" demande Tirash, "Oui, ceux-là, en effet, c'est bien eux. Je vous avouerai que cela n'a pas été simple, ils sont un peu rustres." Il s'arrête et crie alors dans la salle "Rapportez-nous du vin ! La grande barrique !" "J'ai reçu par le biais de ma très chère Alinna un message pendant mon absence, ils seraient prêts à accepter notre accord commercial pour que certaines de mes marchandises puissent circulter du Brandevin vers la Grande mer ce qui faciliterait des relations futures avec le Gondor. Voyez un peu les perspectives qu'il y aurait avec tout ça !!" "Ah oui, effectivement" répond Tirash. Golasgil reprend : "Sauf que, malheureusement, je ne peux pas tout faire." "Et vous avez besoin de personnes de confiance" l'interrompt Tirash. "C'est cela même" confirme Golasgil en se rapprochant de Tirash. Il met sa main sur l'épaule de l'homme du sud et en le regardant droit dans les yeux, "je sens que je peux vous faire confiance". Il regarde ensuite chacun en attardant son regard sur Daëgon et Tirash. À ce moment, une nouvelle carafe de vin est amenée avec une robe plus claire par l'une des deux servantes hobbits. Elle la pose sur la table et va pour servir chaque convive. Il s'arrête sur le verre de Tirash qui est loin d'être vide, Golasgil a une mine désapprobatrice mais Tirash lui répond : "Ah bah non, ça serait gaché..." L'elfe tend son verre demandant la nouvelle cuvée, Daëgon se laisse servir mais ne boit pas et Selenia arrive à résister à l'appel du prochain verre. Daëgon et Selania qui sont assis en face de l'elfe constatent que cette dernière a une attitude plus désinvolte et complètement inhabituelle, le vin lui fait un effet très particulier. Elle rapproche alors son fauteuil de Golasgil tout en continuant à boire du vin. Golasgil reprend la discussion "Oui, c'est bien ces hommes que vous aviez pu voir sur le Brandevin, l'un d'entre eux, a une certaine influence sur les clans des hommes des rivières. Il faudrait pouvoir lui envoyer une missive lui indiquant que Golasgil est d'accord avec le marché qu'il lui propose." "Et quel est donc ce marché ?" demande Tirash. "Il s'agit d'un accord commercial fixant les marchandises qui pourront circuler sur le Brandevin et un certain nombre d'autres choses... Qu'est-ce que vous aviez prévu sur les prochains jours ? Je ne voudrais pas aller à l'encontre de vos projets." Tirash demande alors "Il s'agirait de faire quoi exactement ?" Golasgil répond à cela : "Il s'agirait de se rendre à Bourg-Maresque, un petit village situé à l'est de la Comté pour retrouver le chef de l'un des clans des Hommes des rivières, un dénommé Pòrbrandr, et lui remettre un cachet de ma société pour lui confirmer notre accord commercial." Golasgil explique ensuite que les hommes des rivières ne savent pas lire. Il n'est pas possible de confirmer l'accord par une lettre. Il faut une preuve par le biais d'un sceau et une remise directe pour confirmer l'accord. Le symbole représente l'autorité.

Fànaviryan continue à se servir en vin finissant toute seule la carafe amenée par la servante. L'Elfe interpelle alors Golasgil : "Hé, il va nous falloir lâcher des barres de Mithril pour des missions comme ça" puis se tourne de l'autre côté de sa chaise et vomit sa collation une petite partie sur la table et l'essentiel sur le beau tapis de la salle à manger. Aussitôt, Golasgil s'écarte de ce spectacle affligeant de l'elfe assise sur sa chaise continuant à vomir, pliée en deux, ses derniers restes de repas... Daëgon vient alors récupérer l'elfe et l'amène de l'autre côté de la table assez loin du vomit. Golasgil s'absente alors, il rentre dans son bureau, ferme la porte à clef et en ressort quelques minutes plus tard. Pendant ce temps, Daëgon prend soin de l'elfe, la nettoie du vomit qu'elle a sur elle, du mieux qu'il peut. Elle reprend, peu à peu ses esprits en buvant quelques gorgées d'eau. Tirash s'est levé, a quitté la pièce et interpelle les deux servantes pour leur indiquer qu'il y a du ménage à faire, qu'il faut prévoir une serviette. Tirash remarque Alinna qui était dans le hall d'entrée, non loin de la salle à manger. Elle reste fixer l'homme du sud attentivement. Tirash répond à ce regard par un sourire. Elle se retourne alors avec un tout petit sourire malicieux et se dirige vers les cuisines pour donner des consignes. Elle entre alors avec les deux servantes dans la salle à manger en s'écriant "Oh, mais qu'est-ce qui s'est passé ici ????" et d'un ton sec, elle donne des ordres pour nettoyer le tapis aux deux hobbites. Elle reste, ensuite, superviser les tâches dans un coin de la pièce. Elle continue de donner des ordres et consignes. Tirash se déplace alors vers elle et lui demande : "Ça fait longtemps que vous travaillez pour Maître Golasgil ?" Alinna regarde alors Tirash, l'observe de la tête aux pieds puis, après un petit temps de réflexion : "Ça doit faire un an maintenant que je... Ah mais NETTOYEZ CORRECTEMENT, ah, pffff", elle regarde alors Tirash avec un soupir : "Ça ne travaille pas très bien, je vous jure..." Les deux servantes se démènent pour tenter de nettoyer le tapis mais la tâche est rude avec du vin rouge.... Elles mettent, toutefois, du cœur à l'ouvrage.

Lors du retour de Golasgil, il vient se placer en bout de table, écarte sa chaise, il demande alors à Alinna de faire sortir les deux servantes et de fermer la porte pourqu'il puisse s'entretenir avec ses invités. Avant de quitter la salle, Alinna jette un petit regard coquin à Tirash mais également à Daëgon. Fànaviryan lui lance alors : "À tout à l'heure, Alinna !". Suite à cela, Golasgil sort les mains de son dos et pose une grosse bourse sur la table remplie de pièces. Il regarde chacun individuellement et indique : "Je vous avais promis une certaine somme d'argent pour ce que vous avez accompli jusqu'à maintenant." Fànaviryan prend alors la parole : "Nous n'avions pas parlé plutôt pour moi de métal nain ?" "Je suis navré belle dame malheureusement, je ne peux commercer avec vous là-dessus. Ce qui était convenu dès le début, c'était de pouvoir vous rétribuer par de la monnaie sonnante et trébuchante. Vous avez là, chacun et chacune 15 pièces d'argent. Il pose, ensuite, une seconde bourse sur la table qui semble moins épaisse. "Je peux vous proposer 5 pièces d'argent chacun si vous acceptez d'aller déposer l'accord commercial auprès de mon ami Pòrbrandr. Je vais partir demain pour les Montagnes bleues. Si vous passez à Bourg-Maresque, est-ce que vous pourriez confirmer l'arrangement auprès de Pórbrandr ? Vous pouvez vous y rendre en reprenant le chemin inverse et quasiment à la hauteur du Brandevin, vous prenez un chemin vers Souche et Bourg-Maresque ce qui vous prendrait deux jours. Vous pouvez également y aller par la forêt de la Comté." "Dites-moi, si nous allons au pont du Brandevin pour rencontrer les hommes des rivières, est-ce qu'ils pourraient nous transporter jusqu'à Bourg-Maresque ? par bateau" demande Tirash. Golasgil ne semble pas avoir la réponse : "Je ne sais pas, je ne les connais pas encore bien mais je pense que c'est possible. En tout cas, qu'est-ce que vous pensez de ma proposition ?" "Se faire payer pour retourner à la maison, c'est toujours bien les gars", répond Fànaviryan. "Cela me semble être un marché acceptable" indique Daëgon. Tirash évalue que la proposition de Golasgil semble bonne financièrement voire très bonne et il finit par dire : "Ça me semble bien !". Golasgil tend alors la main vers Tirash qui regarde ses collègues et finit par dire en s'adressant à Daëgon : "Cela me semble correct et nous verrons demain matin avec nos dames quand elles iront un peu mieux. Si cela convient à Golasgil." Le marchand répond : "Je suis satisfait également... Vous comptez partir quand ?" Après un silence, Daëgon prend la parole : "Nous serions bien partis maintenant mais...", Selenia de rajouter : "Nous allons, sans doute, attendre demain" et Tirash de conclure : "Il n'y a pas d'urgence, nous pouvons passer une soirée ici et repartir demain." À ces mots, Golasgil finit par dire :"Hé bien, écoutez, je peux vous proposer, pour ce soir, une rencontre avec mon ami le magistrat de la Comté." "Il y aura du vin ?" demande l'Elfe toujours éméchée. "Attention, Madame, vous aurez le Magistrat de la Comté. Il a autorité ici, il va falloir mieux se tenir...", à ces propos, il porte le regard sur son tapis et lève les yeux au ciel puis de reprendre : "Il serait bien que vous puissiez aller vous reposer." L'elfe répond à cela en balbutiant quelques mots : "Oui, je vous remercie de bien vouloir m'indiquer un lit, je crois que c'est toute cette chevauchée qui a pu..." Golasgil lui explique "Je vais vous préparer des chambres pour la nuit, j'ai affaire pour cet après-midi. Je vous laisse quartier libre pour l'après-midi pour venir où bon vous semble dans ma demeure. Je vous conseille un bain avant le repas de ce soir. Il serait de bon ton que vous fassiez bonne figure aurpès du Magistrat." "Pour le bain, on s'adresse à Alinna ?" demande Tirash. "Oui, tout à fait, elle est experte dans ce domaine" dit Golasgil avec un large sourire puis il regagne son bureau.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 5 août 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 17 Aoû 2020 16:29

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 5 août 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Lun 17 Aoû 2020 16:30

Les PNJ :
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Jeux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron