[AU] Partie du 15 mai 2020

Venez faire partager vos passions pour les jeux de plateau, les jeux de rôle (JDR), les figurines, les wargames, les jeux de société, les jeux de cartes...

[AU] Partie du 15 mai 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 21 Mai 2020 15:05

Le 25ème jour de Gwirith, après trois semaines de repos à la ferme des Piedbruyère, il est environ dix heures du matin, Fànaviryan, Tirash, Daëgon et Selenia profitent du beau temps qui règne à la ferme des Piedbruyère lorsque Rory arrive l'air inquiet. Il a été alerté par l'une des habitantes de Bree qui s'inquiète pour son mari et son fils. Il souhaite que la Compagnie de l'Aurore Ecarlate puisse venir en aide à cette habitante ce qui est aussitôt accepté par les quatre compagnons.
En route pour Bree, Rory explique qu'Holly Lelievre, ménagère à Bree, est inquiète pour son mari, Tod et son fils Bran. Ils sont partis tous les deux pêcher la grenouille au marais des eaux-aux-moucherons où Tod a l'habitude d'y aller depuis plus de 20 ans. Il devait rentrer hier pour préparer le marché de Bree qui se déroule ce matin mais il n'est pas revenu. Holly est allée ce matin au poste de garde de la porte Est de Bree mais personne n'y était mis à part les camelots venant au marché. Elle a donc alerté Rory qui en a parlé Meneldir, le capitaine de la garde de Bree. Meneldir n'était pas en contact avec les Rôdeurs de l'Arthedain mais a envoyé un message pour qu'ils puissent rapidement partir en patrouille du côté des marais.
En arrivant dans la modeste maison de la famille Lelievre située sur la colline de Bree, Holly explique ce que Rory a pu dire sur le chemin. Pour la première depuis 20 ans, Tod ne donne pas signe de vie et rate ainsi le marché de Bree. Elle pense qu'il lui est arrivé quelque chose ainsi qu'à son fils. Rory propose à la compagnie qu'ils puissent se rendre aux marais pour vérifier ce qui a pu se passer. Holly semble, quelque peu, rassurée par cette proposition.
A la sortie du domicile de la famille Lelievre, Rory exprime son inquiétude. Suite aux évènements qui se sont déroulés récemment, il craint que Tod et son fils aient été enlevés ou tués par des Orques. Rory propose donc que la Compagnie de l'Aurore Ecarlate puisse se rendre au marais des Eaux-aux-moucherons et s'ils repèrent les traces de passage d'orques, ils rentrent aussitôt pour alerter. Avant de se rendre au marché pour récupérer des provisions pour le voyage, un homme assez costaud se présente devant eux. Il s'appelle Irvy, il est le cousin d'Holly et a été alerté par sa cousine de la disparition de Tod et Bran. Il est bûcheron / Chasseur à Archet, un village situé dans le bois de Chet et est venu à Bree aujourd'hui vendre ses produits au marché : pâtés, viandes séchées. Il vient toujours avec, au moins, l'un de ses chiens et aujourd'hui il est accompagné de Bull, un bon chien de chasse. Il propose aux aventuriers de prendre avec eux Bull pour les aider s'ils doivent partir en quête de son cousin dans les marais. Tirash a, alors, l'idée de retourner dans la maison d'Holly et de lui demander des vêtements de son mari et de son fils. Elle est, dans un premier temps, surprise par la demande de cet étranger dont la peau lui semble si étrange. Tirash tente de la rassurer et lui explique que ses compagnons auraient besoin de vêtements pour retrouver plus facilement son mari et son fils. Elle sort, un peu surprise par la demande de l'étranger, du linge sale, deux chemises tâchées. Tirash la remercie et va rejoindre ses compagnons qui sont au marché avec Rory à préparer l'équipement nécessaire pour partir en voyage.
Après plus d'une heure passée à rassembler ses affaires, préparer les provisions et le matériel de voyage, la communauté se met en route en compagnie du chien Bull. Tirash a tenté de sympathiser avec lui mais la présence de son maître n'a, sans doute, pas permis de créer une relation. Daëgon a également essayé d'évaluer si Bull allait être une bonne aide mais, le chien est trop passif pour estimer quoique ce soit. Fànaviryan tente également une approche avec une posture de maître pour dominer la bête. Cette posture semble plutôt bien fonctionner, le chien est réactif mais ne va pas jusqu'au bout de la démarche du fait de la présence de son maître. Avant de donner son chien, Irvy donne quelques conseils qui sont difficilement compréhensibles. Heureusement, Rory est là pour appréhender le patois local.
La préparation du paquetage terminé, les quatre compagnons prennent la route de l'Est qui se dirige vers les vastes plaines désertes de l'Eriador. Le voyage se déroule dans de bonnes conditions, le soleil est présent dans le ciel, la route pavée est, dans le pays de Bree, plutôt bien entretenue et permet de marcher dans de bonnes conditions. La compagnie quitte après plus d'une heure de marche, la zone civilisée et doit être, alors, plus vigilant. Lorsque le bois de Chet, situé au nord de la route, commence à disparaître, Tirash alerte les compagnons sur une présence au loin vers l'est. Les quatre compagnons se concertent, scrutent l'horizon et constate qu'il s'agit d'un chariot tiré par quatre chevaux avec une structure métallique. Dans un premier temps, les compagnons hésitent à se mettre sur le bas-côté de la route non loin des fourrés pour évaluer le danger mais, après un temps de concertation, ils décident de reprendre la route et d'aller au-devant du convoi.
Au bout d'environ 10 minutes, ils se retrouvent face au chariot tiré par quatre chevaux qui roule à une allure tranquille avec à son bord deux individus : un humain enveloppé dans un manteau à fourrure qui se présente comme étant un marchand du nom de Golasgil et un nain, présent à ses côtés, équipé également d'un manteau à fourrure et armé d'une arbalète renforcé en métal comme l'est, d'ailleurs, le chariot qui ressemble plus à un fourgon, une armature de bois renforcé en métal avec des meurtrières sur tous les côtés qui, d'ailleurs, s'ouvrent lorsque le chariot s'arrête et laisse entrevoir un carreau d'arbalète. Golasgil explique sur un ton satisfait être un grand ami des nains, un marchand venant de Khazad-Dûm et allant vers Bree. Tirash qui semble avoir un certain sens du commerce, engage la conversion avec Golasgil et perçoit la fierté et la satisfaction que peut avoir son interlocuteur à parler de ses relations avec les nains. Il indique ne pas avoir vu de personnes sur la route aujourd’hui, ni voyageurs ou paysans perdus ni orques ou vils créatures. Ils ont croisé quelques maraudeurs orques sur le chemin mais, cet incident s’est déroulé, il y a quelques jours. La compagnie quitte alors les nains et le marchand pour reprendre la route.
Le groupe quitte la route de l'Est peu de temps après pour partir vers le nord. Après une heure de marche sur un sentier, la compagnie s'arrête et monte le camp pour la nuit qui se déroule sans ennuis. Le ciel étoilé et le calme de la campagne permet au groupe de se reposer, de profiter d'une bonne nuit de sommeil.
26 Gwirith de l'an 1640.
La compagnie repart de bon matin vers le marais. Ils arrivent, au bout d'une heure, au repaire de Tod, une cabane en bois non loin des marais. Fànaviryan et Tirash vont inspecter la cabane pendant que Selenia inspecte les alentours. Pendant ce temps, Daëgon surveille, avec son arc, le coin pour éviter toute attaque éventuelle. Le coin semble tranquille et calme ce qui permet à Daëgon, au bout de 15 minutes de surveillance, de venir prêter main forte à ses camarades qui mettent du temps à trouver des indices. Selenia commence à avoir des traces au sol mais n'arrive pas à comprendre ce qui s'est passé. Fànaviryan, depuis le début du voyage, est ailleurs, n'arrive pas à se concentrer, à être efficace dans ce qu'elle entreprend. Elle tente de guider Bull dans la cabane pour récupérer des indices puis va dehors. Après quasiment une heure de recherche, la compagnie pense que les deux hommes ont été attaqués par des êtres humanoïdes, les traces de pas permettent à Selenia de confirmer qu'il ne s'agit pas d'orques mais pas non plus des humains. Ils devaient, selon son analyse, être quatre, ont attaqués les deux hommes dans la cabane. Ils devaient, sans doute, être sur le point de partir, leurs paniers remplis de grenouilles, de retourner à Bree quand ils se sont fait attaquer. Heureusement, des traces de pas permettent de suivre une piste qui s'enfonce dans les marais. La compagnie n'a pas d'autre choix s'ils veulent tenter de secourir les deux hommes de s'enfoncer, de nouveau, dans les marais après le périple réalisé il y a trois semaines.
Fànaviryan souhaite prendre la tête de la compagnie et organiser la route dans les marais ce qu'elle réussit assez bien. Elle emprunte les bons chemins, évite les trous d'eau ou les vasières trop profondes. Tout en aidant ses camarades à rechercher les indices, Tirash reste concentrer dans sa tâche de surveiller les alentours. Avec la présence de nombreux animaux, les bruits ne manquent pas dans les marais. Toutefois, aucun signe ne semble inquiéter Tirash. Daëgon et Selenia mettent tous leurs efforts en compagnie de Bull pour trouver des traces des deux disparus et de leurs éventuels ravisseurs. Malheureusement, le soir venu, aucun élément ne permet d'avoir une piste sérieuse, quelques traces, des chemins sur lesquels il aura fallu revenir, des retours sur des chemins. Rien qui ne permet de donner confiance au groupe.
Le soir venu, la compagnie installe le campement, prépare le repas. Lorsque le soleil a complètement quitté les marais, le groupe constate non loin du campement un trou d'eau où s'accumule des lucioles, des insectes et quelques animaux qui semblent attirés par l'endroit. Les quatre aventuriers décident de s'y approcher. Passant devant, Fànaviryan et Selenia prennent une torche dans une main et la lance dans l'autre, Daëgon avance derrière elles l'arc bandé. Tirash tente une manoeuvre discrète sur le côté. A proximité du lieu illuminé, la compagnie reste sur ses gardes et heureusement, car un gros être surgit de l'eau et tente d'attaquer les deux compagnons en tête mais seul Tirash est surpris par la manœuvre de la bête. Aussitôt, Daëgon décoche une flèche meurtrière qui vient traverser la cuisse de la créature. Fànaviryan lance l'arme qu'elle tenait en main en direction de la créature et sort aussitôt son épée. Chacun manœuvre alors pour se mettre en position d'attaque. Fànaviryan se lance dans une attaque furieuse mais doit surtout éviter de ne pas tomber dans l'eau ce qui la déséquilibre et ne lui permet pas de réussir le coup espéré. La créature en profite pour lui porter un coup avec son large rondin de bois qui tape sur le flanc de l'elfe. La douleur la remet d'aplomb. Pendant ce temps, Selenia s'est décalée sur le côté et obtient une position adaptée pour planter sa lance dans la chair du monstre qui tente, en réponse, de lui porter un coup de coude qui l'évite largement. Daëgon continue son efficacité à l'arc en plantant une seconde flèche dans le ventre de l'ennemi qui hurle, une nouvelle fois de douleur. Pendant ce temps, Tirash a repris ses esprits et arrive à contourner le Troll de Pierre, créature qu'il a eu l'occasion de croiser dans les terres désolées du Cardolan. Il lance alors une terrible attaque à l'épée dans le dos. Le coup aurait dû tuer la bête déjà bien affaiblie mais la peau de pierre de la créature lui permet d'éviter le coup fatal de l'épée de Tirash. Hurlant de douleur, Fànaviryan en profite pour enfoncer son épée dans la large gueule ouverte du troll et la faire ressortir par le haut du crâne. Le troll tombe au sol, le sang jaillissant du haut du corps.
Les compagnons reprennent leur souffle, leurs esprits et Fànaviryan se pose au sol, passant la main sur ses côtes douloureuses. Selenia vient à elle, lu ôte son pourpoint en cuir et applique un baume apaisant qui soulage, aussitôt la douleur. Fànaviryan reprend ses esprits et souhaite avant de quitter l'antre du troll récupérer un trophée. Elle pensait, au départ, prendre la tête mais ses camarades lui déconseillent. Elle prend quelques dents qu'elle souhaite garder comme trophée. Pendant ce temps, les aventuriers constatent que les lucioles quittent le lieu, les créatures s'en vont. Au fonds de l'eau, ils peuvent distinguer tout un tas d'os et squelettes, les restes des différents repas du troll qui devait attirer les animaux avec les insectes qui tournoyaient autour. De retour au campement, chacun peut finir son repas. Selenia s'écarte un peu du groupe et commence à employer des mots étranges, elle reste ainsi concentrée pendant quelques minutes puis revient vers le groupe. Elle évoque ses visions du soir : du noir, beaucoup de noir mais surtout un son, un son qui revient régulièrement et qu'il va falloir se méfier. Elle vient caresser le chien et va dormir.
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 21 Mai 2020 15:10

La carte des aventures :
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 21 Mai 2020 15:15

Les PNJ :

Image Image
Image Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac

Re: [AU] Partie du 15 mai 2020

Messagepar Rico the Hobbit » Jeu 21 Mai 2020 15:24

Créatures :

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Rico the Hobbit
Gérant du forum
 
Messages: 1771
Inscription: Mar 18 Nov 2003 00:33
Localisation: Cul-de-sac


Retourner vers Jeux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron