Sauvons les pauvres actionnaires !

C'est le côté un peu sérieux du forum, on y parle de la vie publique, des évènements et des bons sites

Sauvons les pauvres actionnaires !

Messagepar Angelina BOUNTY » Mar 9 Déc 2008 12:31

A l'approche de Noël , il est touchant d'entendre l'élan de générosité du Sénateur MARIANI : défiscaliser les pertes en Bourse liées à la crise .
J'ai éprouvé un sentiment relativement violent puisque j'avais envie de casser la vaisselle du petit déj en entendant cette proposition honteuse .
Les porteurs ne qualifient-ils pas eux-mêmes la participation au Marché à un "jeu" en Bourse?
L'écueil de ce "jeu" : il n'est pas cadré par des règles.
Actuellement , il y a de la perte .
Mais durant la période antérieure , période de gains , ces joueurs n'ont jamais proposé de partager solidairement leurs gains , à contrario, avec les autres contribuables : puisque l'actionnariat n'est , de fait , pas soumis à l'impôt sur le revenu.

Je crois que je vais ce soir chercher , avec Brad BOUNTY , le blog de ce Monsieur , pour épargner ma vaisselle et lui adresser un post bien épicé .

Mais c'est quoi ce con ?
Je vois , heureusement , qu'il ne trouve pas d'écho dans sa majorité .
Sur ce point là , en tous cas , car j'ai entendu que l'amendement de ce va-t-en-guerre , contre les avantages fiscaux des familles monoparentales est passé!
Il est vrai que c'était une priorité d'éradiquer les privilèges des familles isolées !
Colère!!!!! :-x


Amendement Marini: aussitôt annoncé, aussitôt enterré
Le sénateur UMP Philippe Marini proposait de déduire du revenu imposable les pertes enregistrées en Bourse cette année. Face au tollé, il a dû retirer son texte.

Son amendement attaqué de toutes parts, le sénateur Philippe Marini (UMP) a dû faire machine arrière cet après-midi lors du débat budgétaire au Sénat. Sa proposition, qui visait à permettre aux particuliers de déduire de leur revenu imposable 2009 leurs pertes boursières – dans la limite de 10.700 euros – est retirée.

Le Premier ministre François Fillon avait annoncé un peu plus tôt dans la journée que le gouvernement donnerait un avis défavorable à l'amendement. «Cet amendement créerait de fortes inégalités» et «dans cette période de difficultés économiques, le gouvernement estime qu’il n’appartient pas au contribuable de compenser les pertes des actionnaires», a déclaré le Premier ministre. Selon le chef du gouvernement, l'amendement Marini «avantagerait les actionnaires qui ont effectué des cessions au détriment de ceux qui ont choisi, dans cette période difficile, de conserver leurs actions».

L'amendement a également laissé sceptique Patrick Devedjian, nouveau ministre chargé de la Relance. «Je ne suis pas sûr que ce soit une idée formidable, que ce soit en tous les cas la priorité. (...) Combien ça coûte déjà ? Il faudrait le savoir», a-t-il dit ce matin sur RTL.

Plus catégorique, la présidente du Medef Laurence Parisot, interrogée ce matin sur Europe 1: «Je ne comprends absolument pas cette approche (…) Il me semble que le marché boursier est ce qu’il est, il y a des bonnes années, des moins bonnes années. Tout le monde sait que c’est quelque chose qui se passe sur la durée, et je ne vois pas pourquoi il faudrait envisager un dispositif spécial et avantageux pour ceux qui ont pris certaines positions sur le marché.»

6,2 millions de petits porteurs en France
Etaient concernées les opérations de cession de moins de 25.000 euros au total, intervenues entre le 1er janvier et le 1er décembre 2008. Cette mesure devait se répercuter sur l’impôt sur le revenu en 2010.

Les ménages français ont placé moins d’un dixième de leur patrimoine en Bourse, soit 925 milliards d’euros, selon l’Insee, et l’on dénombrait, en 2008, 6,2 millions de petits porteurs. Pour Didier Cornardeau, président de l’Association des petits porteurs actifs, la plupart des investisseurs n’ont toutefois pas vendu leurs titres en 2008, mais «gelé leur portefeuille» en attendant une reprise de la Bourse. Mais, déclarait-il ce matin avant le retrait de l'amendement, «pour ceux qui détenaient des actions de banques ou de promoteurs et qui les ont vendues, c’est une mesure intéressante».

Le Bureau d’information et de prévision économique (Bipe) évalue à 550 milliards d’euros la perte de valeur du patrimoine global (immobilier et financier) des Français du fait de la crise conjointe des marchés immobiliers et boursiers en 2008 et 2009. Ce patrimoine était proche de 10.000 milliards d’euros début 2008. Le Bipe qualifie cette régression de «fait inédit depuis plusieurs décennies
».
Dernière édition par Angelina BOUNTY le Mar 9 Déc 2008 16:07, édité 2 fois.
"Un homme meurt chaque fois que l'un d'entre nous se tait devant la tyrannie." Wole SOYINKA
Avatar de l’utilisateur
Angelina BOUNTY
Noldo
 
Messages: 348
Inscription: Lun 11 Sep 2006 21:47
Localisation: Fucking Saint-Broc

Re: Sauvons les actionnaires !

Messagepar yarglaaaa » Mar 9 Déc 2008 15:53

cela m'avait également fait mal au cul quand j'avais entendu cela dans la matinale de c+. mais depuis plus de nouvelle, ouf! on croit réver
la sobriété est une hallucination due au manque d'alcool
Avatar de l’utilisateur
yarglaaaa
Noldo
 
Messages: 306
Inscription: Sam 7 Fév 2004 13:24
Localisation: complètement à l'ouest

Re: Sauvons les pauvres actionnaires !

Messagepar Angelina BOUNTY » Mar 9 Déc 2008 16:08

je soutiens la proposition de défiscalisation des "Morpions" perdants au grattage ! :lol:
"Un homme meurt chaque fois que l'un d'entre nous se tait devant la tyrannie." Wole SOYINKA
Avatar de l’utilisateur
Angelina BOUNTY
Noldo
 
Messages: 348
Inscription: Lun 11 Sep 2006 21:47
Localisation: Fucking Saint-Broc

Re: Sauvons les pauvres actionnaires !

Messagepar olivier the barbarian » Mar 9 Déc 2008 16:45

Il me semble que ce Mariani est le même qui avait proposé un amendement obligeant le contrôle génétique de filiation pour le regroupement familial des immigrés.
Il faut se méfier de ce genre d'individu : ils sortent un amendement ignoble et inacceptable (test génétique, abattement fiscal, ...), celui-ci est retiré quand l'opinion publique a bien râlé, et le reste de la loi passe tranquille alors qu'elle était ignoble (les lois racistes de Hortefeux sur l'immigration par exemple). C'est le genre "d'idiot utile" qui en attirant la lumière sur lui cache les vrais ignominies.
--
The barbarian blog
--
"Cette population flottante doit être occupée, ou tenue. Or on n’a pas trouvé à ce jour de meilleure méthode disciplinaire que le salariat."
Le Comité invisible in L'insurrection qui vient
Avatar de l’utilisateur
olivier the barbarian
Noldo
 
Messages: 249
Inscription: Sam 3 Jan 2004 12:13
Localisation: Paris

Re: Sauvons les pauvres actionnaires !

Messagepar yannthered » Mer 10 Déc 2008 09:07

Mariani, ce n'est pas l' ex-préfet pote de Pasqua, lui-même mentor d'un certain président (Sarko)?
Parceque là, sa proposition devient logique vu le bonhomme, mais comme je ne suis pas sûr, ils peuvent avoir deux Mariani à l'UMP.
Faye ce que vouldras
Avatar de l’utilisateur
yannthered
Noldo
 
Messages: 262
Inscription: Lun 6 Déc 2004 13:36
Localisation: sous le soleil...

Re: Sauvons les pauvres actionnaires !

Messagepar asquin » Mer 10 Déc 2008 09:07

Juste pour info, c'est déjà faisable. Les moins values réalisées sont imputables sur la déclaration d'impôts et font donc baisser le revenu fiscal de référence. Bien sur jusqu'à maintenant c'était plafonné mais "étalable" sur 10 ans.
Faut pas croire que ce monsieur a eu une idée originale, non, il a juste voulu modifier une loi pour récupérer plus rapidement les pertes liées à la moins value :bravo: .
Nos actionnaires seront quand même sauvés, vive la France, vive la République.
Avatar de l’utilisateur
asquin
Kuduk
 
Messages: 68
Inscription: Ven 30 Avr 2004 07:25

Re: Sauvons les pauvres actionnaires !

Messagepar Amilcar » Jeu 11 Déc 2008 22:53

C'est dommage que ça ne passe pas. :?

Parce que limiter l'impact des pertes de ses placements risqués, c'est précisément ce qui aurait pu arranger le point vert. :???:
Le point vert ? Le logo de deux flèche blanches et vertes emmêlées présentent sur TOUS les emballages. Qui fait croire qu'ils sont recyclables... Mais non c'est juste une Sté anonyme reconnue d'utilité publique qui taxe nos produits pour redistribuer de manière im-partiale les dividendes. :perplexe:

Le point vert ? Qui a placé 20% de sa trésorerie (La notre !) en placements à risque. Soient 60 millions d'euros... 8)
Ce qui en ces temps obscurs a fait quelques remous. Il va être difficile au point vert de re-distribuer les sommes prévues, que voulez vous madame, les temps sont durs !

Emballage Magazine] a écrit:Fort d'une recette de l'ordre de 400 millions d'euros issue de la collecte du Point vert auprès de 47 000 entreprises, Eco-Emballages dit ne pas être en mesure de redistribuer aux collectivités locales l'ensemble des fonds, qui sont donc placés en produits financiers. Société anonyme (SA) avec mission de service public, un statut pour le moins particulier en droit français, l'organisme est actuellement en train de finaliser une hausse conséquente de 25% du barème du Point vert. Une charge supplémentaire pour des trésoreries malmenées dans cette période de tensions économiques. Pour certaines entreprises, la contribution au Point vert peut représenter un montant supérieur à celui de la taxe professionnelle.


http://www.emballagesmagazine.com/article/page_article.cfm?nrub=272&idoc=153620&navartrech=6
http://www.emballagesmagazine.com/article/page_article.cfm?nrub=272&idoc=153764&navartrech=4
http://www.emballagesmagazine.com/article/page_article.cfm?nrub=272&idoc=153658&navartrech=5
Your Smile Is Commercial Food
Avatar de l’utilisateur
Amilcar
Valar
 
Messages: 602
Inscription: Ven 28 Nov 2003 09:39
Localisation: Mégara


Retourner vers Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron